Des signaux économiques qui contredisent l’optimisme de façade de Wall Street

Rédigé le 3 février 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Après des dépenses des ménages en repli de -0,3% en décembre qui contredisent, comme nous l’avions déjà souligné, l’illusion statistique d’une hausse de 4,2% de la consommation au 4ème trimestre (provoquée par l’impact comptable d’Obamacare et non une ruée dans les centres commerciaux ou sur Amazon), voilà que les commandes à l’industrie chutent de -3,4%, au lieu des -2,4% anticipés.

Mais comme nous dénonçons les chiffres « biaisés », nous devons également tempérer ceux qui véhiculent une perception trop négative de la réalité économique : dans le cas des commandes à l’industrie, il ne s’agit pas d’un essoufflement de la croissance US mais d’une réduction délibérée des dépenses du Pentagone au 4ème trimestre.

Cependant, les prévisions des entreprises  américaines intègrent un impact négatif du Dollar au 1er trimestre 2015, ce qui devrait se traduire par un creusement du déficit commercial (le pétrole ayant probablement fini de baisser, autour de 43,5/44$).

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire