Des plus values qui vous mettent K-O !

Rédigé le 30 avril 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

En début de semaine dernière, je vous parlais du combat de boxe Mayweather/Pacquiao à Las Vegas et des plus-values formidables que pouvaient engranger le titulaire d’un des 16.000 billets mis en vente cette semaine (au prix moyen de 5.000$ tout de même) en le revendant sur internet.

J’évoquais un prix de revente de 25 000 à 30 000$ pour un billet à 3 000$ (10 fois la mise) mais j’étais loin du compte : tous les ultrariches qui aiment la boxe veulent en être… alors un malheureux billet se négocie désormais à 100 000$ à 48H du combat.

Il reste donc encore pas mal de temps pour accroître sa plus value : elle représente désormais 2 ans du salaire moyen d’un américain, alors imaginez le bonheur de celui qui aurait pu dégoter 4 billets pour sa famille : retraite anticipée à 55 ans !

En ce qui concerne le combat du siècle, grâce à l’ultra-richesse, il se transformera peut être en combat du millénaire avec 450 M$ de recettes diverses (audiovisuel, billetterie, produits dérivés).

Et les deux champions qui s’affrontent recevront 150 M$ pour le vainqueur (du jamais vu) et 100 M€ pour le vaincu (le KO le mieux payé de tous les temps… l’équivalent de 100 000 à 130 000 années de salaire annuel moyen d’un philippin (le pays d’origine de Manni Pacquiao).

Vous percevez mieux comme cela la démesure de l’ultra-richesse triomphante de l’ère de la planche à billet face à un monde qui stagne.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire