Démission de Gary Cohn : Wall Street inconsolable, l’intéressé se consolera malgré tout (avec 284M$)

Rédigé le 7 mars 2018 par | A la une, Toutes les analyses Imprimer

Gary CohnRevenons sur la démission de Gary Cohn.

Seul contre tous (et notamment le Congrès, 95% des économistes, Wall Street), c’est donc Donald Trump qui a eu le dernier mot sur son projet d’instaurer des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium. Il pourra ainsi infliger de « grosses taxes » à l’Union européenne. Notamment l’Allemagne au travers de ses exportations d’automobiles, si celle-ci ne consent pas à « traiter équitablement » (baisser pavillon devant) les Etats-Unis sur le plan commercial.

Gary Cohn démissionne…

Comme il s’y était engagé, Gary Cohn, le principal conseiller économique de Donald Trump a remis sa démission.

La frustration intellectuelle d’avoir été désavoué par le président, l’immense déception de devoir quitter la Maison-Blanche seront probablement tempérées par quelques menues compensations d’ordre bassement matériel.

Mais Gary Cohn ne part pas les mains vides

En effet, Gary Cohn va pouvoir toucher 284M$ de bonus et de stock-options accumulés chez Goldman Sachs (GS). Tout avait été bloqué durant sa présence au gouvernement. Mais cet argent aura bien fructifié en son absence. En effet, Wall Street aura pris +30% depuis qu’il s’est mis en congé de GS. Certes, le titre n’a pris que +8% depuis novembre 2017. Mais les bonus accordés au titre de l’année 2016 étaient titanesques !

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

2 commentaires pour “Démission de Gary Cohn : Wall Street inconsolable, l’intéressé se consolera malgré tout (avec 284M$)”

  1. […] http://labourseauquotidien.fr/demission-gary-cohn/ […]

  2. Techniquement, comment la Maison Blanche peut elle instaurer de sa seule initiative un semi-embargo sur des matières premières ? Le Congrès ne devrait-il pas votre une loi ?

Laissez un commentaire