PBOC : Dégradation de la note souveraine de la Chine

Rédigé le 21 septembre 2017 par | A la une, Asiatiques Imprimer

Alors que la Fed enchante les marchés en ravivant les anticipations de hausse de taux en décembre (le consensus remonte ce matin à 70%), la Banque du Japon (BoJ) a presque déçu en laissant inchangée sa politique monétaire ultra-accommodante et ultra-interventionnistes sur les marchés et maintenu ses perspectives économiques.

Mais s’il y a une banque centrale qui risque de ne pas apprécier l’actualité du jour, c’est la PBOC (Popular Bank of China).

En effet, l’agence Standard & Poors a dégradé la note souveraine de la Chine de AA- à A+, citant le niveau alarmant de l’endettement des institutions publiques et parapubliques dans ce pays… et ce, à 4 semaines de l’entame du 19e congrès du Parti. Un véritable camouflet pour Xi Jinping, aux commandes, lui aussi, d’un Titanic de dettes.

Moody’s dégrade la dette chinoise : une première en 28 ans !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire