Dégagements sur les bourses européennes

Rédigé le 2 février 2016 par | Analyses indices Imprimer

Hier soir, Alphabet (Google) a publié des résultats supérieurs aux attentes : le titre a bondi de plus de 6% en after hour, mais cela n’a pas suffi aux marchés. Après une brève incartade positive, les indices US sont repassés dans le rouge et ce matin, encore une fois, le CAC40 ouvre en gap baissier. On a l’habitude.

En Asie, malgré la hausse de Shanghai (+2% aujourd’hui), l’heure est au repli sur la plupart des places financières (Tokyo a terminé en baisse de 0,6%, Hong-Kong de 0,8%).

En Europe en ce mardi, on voit des dégagements sur toutes les Bourses, dans le sillage de la nouvelle rechute du pétrole. Lundi, Goldman Sachs avait jugé peu probable un accord entre la Russie et l’OPEP sur une baisse de production à venir, message qui avait alors refroidi les velléités haussières des 10 jours précédents.

On attend aujourd’hui les comptes de l’américain Exxon Mobil (XOM-Nyse) tout à l’heure, mais déjà, la publication de BP, hier, pèse sur la tendance : le géant pétrolier britannique a enregistré en 2015 la plus grosse perte annuelle de son histoire. Et quand, dans le même temps, quelques jours après Moody’s, c’est au tour de l’agence Standard & Poor’s de placer les notes des dettes à long terme des pétroliers européens (6 pour être précis) sous surveillance négative, cela n’arrange rien.

Dernier point à souligner en ce mardi : la nouvelle rechute des valeurs bancaires dans le sillage des comptes d’UBS. Sur ce point, si la banque suisse a dépassé le consensus en termes de résultats et de dividende, le titre a été sanctionné à Zurich car l’évolution de certaines branches clés (comme la gestion de fortune) a conduit le groupe a donné des perspectives assez mitigées.

Sur les marchés, surveillez d’importants supports horizontaux en U.T journalière.

Regardez le Dax allemand qui revient sur les 9500 points (idem sur le MIB italien)

indice DAX

Le niveau est tellement net et bien défini que je vous invite à la plus grande prudence : la plupart des opérateurs auront acheté au-dessus et mis leurs ordres de ventes stop juste en dessous, en cas de cassure du support. Donc, comme toujours, si le support casse, cela pourrait créer un « effet boule de neige » d’emballement et entrainer une chute rapide et conséquente… l’un des principes de ma stratégie.

Petit rappel : lundi prochain, je lance « la Bourse au Quotidien – PRO » qui nous permettra de jouer, justement ces configurations et opportunités actions. Je vous en dis plus bientôt !

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire