Décorrélation entre le CAC40 et l’Euro/Dollar : qu’est-ce qui cloche ?

Rédigé le 3 septembre 2014 par | Cac 40, Matières Premières Imprimer

Quelque chose d’important est en train de se passer sur les marchés : l’habituelle corrélation entre Euro / Dollar et CAC40 n’existe plus.

Les interprétations peuvent être multiples mais c’est un phénomène que je suis attentivement depuis quelque temps et que je pense il est temps de vous en faire part. Car si le phénomène perdure, les conséquences peuvent en être importantes.

Comme je vous le disais donc, la corrélation CAC40 et EURUSD n’existe plus. Ou plus exactement, ces deux marchés sont en train de se décorréler.

Habituellement, une hausse de l’Euro / Dollar entraine mécaniquement une hausse de l’indice CAC40.

Pour mettre en avant ce phénomène, j’ai juxtaposé les cours de l’Euro / Dollar (en gris) avec l’évolution du CAC (en violet clair) afin de comparer leur évolution respective depuis mi-2012.

030914_comparaison CAC40-EURUSD

Vous constatez facilement que :

MAIS depuis environ mi-août (juste après la fin de la zone colorée en rouge), le mécanisme s’est grippé : le CAC a rebondi alors que l’Euro/Dollar continue son plongeon. La décorrélation entre ces deux actifs est totale. Je l’ai mise en évidence par la flèche rouge. 

Que penser de cette décorrelation ?

J’ai là différentes hypothèses et scénario envisagés ; je ne peux qu’avancer des idées car je n’ai pas encore assez de recul. Le futur nous dira laquelle aura été la bonne.

C’est un scénario à ne pas négliger et tout à fait probable. Car si l’on se met à la place des mastodontes américains (les grosses mains) qui sont investis en Europe et qui font le marché, alors une baisse de l’Euro/Dollar entraine mécaniquement une sous-performance de leurs actifs.

En effet, s’ils détiennent des actifs (actions) libellés en Euro, et que le CAC monte mais que l’EURUSD baisse simultanément,  alors la perte de change est lourde et ampute leurs bénéfices potentiels. 

Si l’EURUSD continue de baisser, ils ont tout intérêt à revendre leurs positions sur le CAC – ou même  à le vendre massivement à découvert. Et dans ce cas, attendons-nous à une brusque réaction baissière sur l’indice. 

Humm… une revue  rapide des principales sociétés exportatrices du CAC ne confirme pas ce scénario pour l’instant. Au contraire, ce sont plutôt les défensives qui performent. Ce qui va plutôt dans le sens du premier scénario.  

Bref : Ce que je sais, c’est que je ne sais pas. 

Mais ce que je sais, c’est que l’un des mécanismes qui soutenait le marché jusqu’à présent est cassé. La roue tourne. De nouveaux engrenages se mettent en place et cela ne devrait pas rester sans conséquences. 

De mon côté, un nouveau voyant rouge vient de s’allumer ; je ne peux que vous recommander la plus grande prudence car tout ceci ne m’inspire rien qui vaille.

Gilles,

 

 

 

Mots clé : -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire