Que penser de la debenture de la Fédération Française de Rugby ?

Rédigé le 4 février 2014 par | IPO, OPA, opérations financières, Mid et Small Caps Imprimer

 

NOUVEAU SERVICE : 40% en moyenne par an, avec garantie de performance. Ne ratez pas cette occasion unique.

Cliquez ici pour le découvrir

J’ai souvent dit que Bourse et sport ne faisaient pas bon ménage – notamment à propos de l’OL Group (FR0010428771).

Mais, vu que je préfère le rugby au foot, j’ai quand même décidé de rencontrer la direction de la Fédération Française de Rugby (FFR) avec notamment le célèbre Serge Blanco, joueur mythique pour ceux qui se rappellent encore de ce fabuleux joueur aux 93 sélections en équipe de France, vainqueur de deux grands chelems en 1981 et 1987.

Vendredi dernier, il recevait la presse en tant que vice-président de la FFR aux côtés du trésorier général, Christian Garnier. L’idée était de parler du lancement d’un emprunt obligataire estampillé « debenture FFR » d’un montant maximum de 4,99 millions d’euros – oui, 4,99 millions d’euros parce qu’au-dessus de 5 millions d’euros de levée de fonds, il faut passer par la case AMF, ce qui implique beaucoup de paperasseries supplémentaires. Cet emprunt est destiné à financer les travaux de financement de restructuration de l’hébergement sportif du Centre National de Rugby ainsi que les études de faisabilité du Grand Stade.

Une debenture est un instrument financier qui a les mêmes caractéristiques qu’une obligation mais il n’y a aucun bien en garantie. Elle n’offre donc aucune garantie à l’acheteur du titre en cas de défaut de paiement. Ce type d’obligations est très prisé des fédérations anglaise et galloise de rugby qui en émettent régulièrement.

• Comment va donc fonctionner cette debenture FFR ?

Si vous souscrivez, pendant 15 ans, vous aurez la garantie de pouvoir acheter une place à sa valeur faciale pour les matchs de l’équipe de France à domicile et la finale du Top 14 (hors Coupe du monde et hors Jeux Olympiques). Pour cela, vous devrez débourser 10 000 euros. Vous serez ensuite remboursé sans intérêt pendant 50 ans. Mais comprenez bien qu’entre la quinzième et la cinquantième année, vous n’aurez plus de réduction sur vos billets, et n’aurez toujours aucun intérêt de versé. La FFR m’a toutefois expliqué qu’elle pouvait rembourser par anticipation ces fameux 10 000 euros. Mais rien n’est sûr.

• Mon avis sur cette opération…

Pour tout vous dire, je pense que ce produit est intéressant pour les entreprises qui, n’ayant pas de contact particulier, peuvent ainsi, moyennant 10 000 euros, acheter des places pour leurs salariés.

Par contre pour un particulier, même en étant un inconditionnel de rugby, je ne vois pas bien l’intérêt.

J’ai longuement discuté en tête-à-tête avec Serge Blanco, lui disant que les entreprises seront les principaux souscripteurs. Personnellement, je ne mettrai pas 10 000 euros dans une obligation sans intérêt sur 50 ans, simplement pour avoir le droit d’acheter des places de rugby moins cher pendant 15 ans. Mais peut-être ne suis-je pas assez « fada » de rugby, comme on dit dans le Sud-Ouest.

Mots clé : - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “Que penser de la debenture de la Fédération Française de Rugby ?”

  1. RT @SCConfidentiel: Que penser de la #debenture de la Fédération Française de Rugby? http://t.co/tg7yjZun4F #FFR

Laissez un commentaire