Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


Le débat présidentiel de lundi euphorise les marchés et les valeurs bancaires : plus de risque pour la France

Rédigé le 21 mars 2017 par | A la une, BCE, Cac 40, Europe, Statistiques et données macro, Taux & Devises Imprimer

Je ne sais pas ce qui tient du story telling ou de la fable pure et simple… mais voici l’idée (reprise en chœur dans les salles de marché) que le débat présidentiel de lundi soir entre les 5 principaux candidats aurait provoqué une soudaine prise de conscience que le « vote extrême » ne constituait finalement pas une menace en France, que le futur Président sera ou pro-Europe ou pro-Europe (et réciproquement).

Donc tout va bien, on s’est fait peur pour rien !

Mais au fait, qui agitait la « menace Le Pen » depuis Londres, Francfort, Zurich ou Wall Street pour vendre de la couverture, sachant pertinemment qu’elle n’a aucune chance face à Macron ou Fillon ? Lequel avait expliqué en janvier que compter Macron comme un de ses ministres (ou Premier ministre) ne lui semblait pas aberrant…

Alors, tout d’un coup, on respire : ce sera le changement dans la continuité. Et comme E. Macron serait, selon des sondages (dont nous sommes priés de croire à l’objectivité) jugé le présidentiable le plus crédible, détendez-vous, le monde va bien.

candidats présidents

De la à y voir une (très) bonne nouvelle pour le secteur bancaire, il n’y a qu’un pas vite franchi par les opérateurs. Pensez ! Un ancien de chez Rothschild à la tête de la France : on attendait ça depuis Pompidou ! Et les programmes algorithmiques calibrés pour le scénario « rallye haussier » ressortent parfaitement identiques à ceux de début janvier et du 1er mars. Ils achètent des banques (Sté Générale +3,5% et BNP-Paribas +3,4%), des banques (Crédit Agricole et Natixis +1,8%) et des banques (en Italie, en Espagne, parce que l’Euro est sauvé !).

Et ceci nous vaut une hausse de +0,8% du CAC et un nouveau record historique absolu du CAC40 Global Return à 12 500… Mais que signifie que le DAX30, le jumeau du CACGR, créé le même jour de janvier 1988 et sur une même base 1 000 points ne gagne que 0,4% et plafonne à 12 100Pts ?

Mots clé : - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

2 commentaires pour “Le débat présidentiel de lundi euphorise les marchés et les valeurs bancaires : plus de risque pour la France”

  1. Le SPX future enfonce son petit support 2350. La bougie de 15h est juste… abyssale, vu l’échelle.
    Pas d’inquiétude. Ce sera réparé demain.

  2. Bonjour Monsieur Béchade,

    tout à fait d’accord avec vous, Marine ne fait peur à personne puisque si tout le monde a lu son programme (!!!) il n’est pas question de sortir de l’UE mais de renégocier les traités….donc tout va bien c’est, au pire, le changement dans la continuité.

Laissez un commentaire