Death cross sur l’EuroStoxx 50 et les indices : objectif à la cave !

Rédigé le 7 janvier 2016 par | Analyses indices, Cac 40, Europe Imprimer

L’EuroStoxx50 ouvre un second gap d’ouverture en 72H (mais pas un « gap » par rapport à l’intégralité de la bougie de la veille) et matérialise une quatrième death cross du siècle en moyennes mobiles hebdo. Une death cross, c’est quand une moyenne mobile court terme croise la long terme. Sur L’EuroStoxx50, la MM20 hebdomadaire coupe la MM100… ce qui revient au même si l’on prend la MM100 et la MM500.

160107_ES50

Pourquoi privilégier ces deux moyennes ?

Parce que leur combinaison n’a jamais engendré le moindre faux signal haussier ou baissier en 30 ans !

C’est du costaud… et cela fonctionne avec la même fiabilité inattaquable sur le DAX, le CAC ou le S&P500, toujours sur 30 ans !

Après de précédentes occurrences en mars 2001, mars 2008 puis août 2011 sur ce même Euro-Stoxx50, les replis qui en ont résulté de ces death cross ont à chaque fois atteint au minimum -38% par rapport aux sommets et -61% au pire.

En 2011, le CAC40 a perdu -30% par rapport au seuil de croisement qui était 2 800 pts. Cette année, c’est 3 300… d‘où une hypothèse de correction jusque sur 2.300/2.310 points. En 2008, la chute avait atteint -55% par rapport au croisement. Cela donnait un objectif de 1.500 pts.

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire