De quoi les chutes de profits de Foxconn sont-elles le symptôme ?

Rédigé le 14 mai 2018 par | Big caps, Indices, sociétés et marchés, Trading, Bourse Imprimer

Logo de Foxconn, fournisseur taïwanais d'Apple - résultats d'entreprises actions

Foxconn, l’un des principaux fournisseurs d’Apple, est en difficulté. Crédit : Shutterstock

Tout le monde connaît le groupe taïwanais Foxconn (US4380902019) – « Hon Hai » pour les puristes -, qui est le numéro un mondial de la sous-traitance dans le secteur électronique et surtout le producteur de centaines de millions d’iPhones et autres iPad commercialisés par Apple de par le monde.

Depuis la publication des comptes trimestriels d’Apple, l’une des « grandes idées » du moment consiste à investir dans ses principaux fournisseurs (Intel, STMicroelectronics). Toutefois, le début d’exercice de Foxconn donne à penser que quelque chose ne fonctionne plus.

Le groupe taïwanais avait déjà enregistré une baisse de ses profits au terme du quatrième trimestre 2017. Dans une mauvaise passe, il a déploré une baisse de 14,5% de son bénéfice net au premier trimestre 2018 (par rapport au trimestre comparable de 2017).

Apple n°4 de la production de puces électroniques

Cette performance inférieure aux attentes peut nous alerter sur les volumes d’iPhones produits (Foxconn avait déjà averti d’un ralentissement des cadences), mais aussi sur la croissance du secteur électronique en Chine, sachant que les statistiques dans ce domaine sont régulièrement gonflées par Pékin pour afficher une progression exponentielle.

Cette croissance existe bel et bien, mais à un rythme certainement moindre, et surtout avec des marges qui se contractent irrémédiablement.

A partir de là, on peut aussi se demander quels seront les prochains fabricants de semi-conducteurs à subir les foudres du marché. D’autant que la marque à la pomme vient d’atteindre le rang de numéro 4 de la production de puces, avance vers toujours plus d’autonomie et n’hésite pas à couper brutalement les ponts avec ses fournisseurs historiques, comme en témoignent les effondrements de Dialog Semi l’automne dernier et surtout du britannique Imagination Technologies… Il y a un an, presque jour pour jour !

Les investisseurs se montrent frileux sur les Gafam : un mauvais signe pour le reste de la cote ?

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire