De l’autre côté des bandes…

Rédigé le 6 février 2009 par | Autres indices Imprimer

Aujourd’hui, je vais essayer de mettre en exergue une lecture particulière des bandes de Bollinger (c’est bien de ces dernières dont il s’agit) qui peut s’avérer particulièrement intéressant en trading. C’est un des outils que vous devez ajouter à votre boîte à outils de tradeur, s’il n’y figure pas déjà.

Comment lire le bandes de Bollinger Il existe plusieurs manières de lire et d’exploiter les bandes de Bollinger ; notamment lorsque les bandes se resserrent ou s’écartent, lors de la formation des bulles, ou encore lorsque les cours franchissent de la moyenne mobile associée aux bandes. On peut également exploiter les bandes lors du contact des cours d’un sous-jacent avec la borne supérieure ou inférieure. Toutes ces caractéristiques techniques sont plus ou moins importantes à exploiter. Selon les intervenants, un ou plusieurs de ces éléments techniques sera privilégié. Chacun a sa propre méthode de travail. Mais, il est rare que l’on en exploite plusieurs à la fois.

Il y a une configuration observable sur les bandes de Bollinger, simple et facile à exploiter. Je veux parler ici des clôtures des cours hors des bandes qui encadrent l’évolution d’un sous-jacent. Voici ci-dessous un graphe de l’indice CAC, sur lequel nous pouvons voir le nombre de fois où les cours ont fait une excursion à l’extérieur de la borne inférieure des Bollingers.

Bandes de Bollinger

Jouez les 5% qui sont un phénomène anormal Le principe des bandes de Bollinger réside dans sa définition elle-même. C’est la corrélation entre l’évolution les cours d’un sous-jacent avec une loi dite Normale. Cette loi dit, qu’il y a 95% de chance de voir les cours d’un sous-jacent évolués dans une enveloppe comprise entre deux écarts types situés autour d’une moyenne mobile. Autrement dit, il y a une probabilité 95% de voir les cours évolués à l’intérieur des deux écarts types (les bandes) situés de part et d’autre de la moyenne mobile. Il reste donc une probabilité de 5% de voir les cours dépassés son enveloppe représenté ici par les deux écarts types, c’est-à-dire les deux bandes.

Si la probabilité des 95% représente la normalité des mouvements des cours, les 5% restant peuvent être considérés comme un phénomène anormal. La sortie des cours hors des bandes de Bollinger peut donc être considérée comme un phénomène atypique, voire anormal, appelé à être corrigé rapidement. La correction sera dans le cas présent, un retour des cours à l’intérieur des Bandes des Bollinger.

Lors de nos opérations de trading, ce sont en effet ces 5% que nous pouvons observer et exploiter subtilement. En effet, la sortie des cours de bourse hors des bandes de Bollinger, arrive plus souvent qu’on ne le croit.

Comment exploiter ces sorties Ces sorties peuvent être exploitées de différentes façons. Premièrement, nous devons considérer comme une sortie hors des bandes de Bollinger, toutes clôtures effectives des cours hors des bandes. Ces sorties peuvent intervenir à différents moments. Deux cas de figure sont intéressants à prendre en considération.

– Premier cas : Après une période sans tendance du sous-jacent, et un resserrement des bandes de Bollinger, les cours accélèrent hors des bandes. Cette première impulsion qui entraîne une sortie des cours hors de la borne inférieure ou supérieure (tout dépend du sens du mouvement), et provoque un début d’écartement des bandes. S’en suit un arrêt quasiment immédiat du mouvement des cours de quelques séances (consolidation), le temps que ces derniers reviennent à l’intérieur des bornes. Cette configuration annonce souvent soit la reprise d’une tendance existante, soit le début d’une nouvelle tendance. Dans ces deux cas, le moment le plus opportun pour intervenir est d’attendre que les cours réintègrent les bandes de Bollinger, pour saisir ensuite le second mouvement des cours.

– Deuxième de cas : Lorsque les cours clôturent à l’extérieur des bandes, et que l’on a déjà une position ouverte, avec un gain potentiel. Je profite généralement de cette configuration (clôture hors des bandes) pour solder ma position. Car, la sortie des cours hors des bandes de Bollinger (voir graphique) annonce un arrêt imminent du mouvement, et une correction des cours dans le sens opposé. Le mouvement de correction attendu sera d’autant plus violent que le nombre de clôtures à l’extérieur des bandes de Bollinger excèdera deux, voire trois séances. Les plus courageux achèteront probablement à ce moment là pour jouer la correction. Ce que je ne fais jamais, car j’essaie de respecter un principe simple, mais par toujours appliqué à 100% : « Ne jamais trader à contre tendance ». Voilà ! A vous donc de choisir s’il faut prendre vos gains, ou initier une position pour jouer une éventuelle correction.

Pour ma part, j’utilise fréquemment les bandes de Bollinger dans mon service sur les warrants, car une accélération des cours pour revenir dans les bandes nous permet de réaliser des gains rapides, à la hausse comme à la baisse.

Bons trades !

Mots clé : - - - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire