De la cacophonie dans les bureaux !

Rédigé le 14 septembre 2011 par | Autres indices Imprimer

Cher trader,

Je me suis faite silencieuse ces dernières semaines. D’une part car j’étais dans la finalisation des préparatifs pour le Jour de l’Or, notre grande conférence qui aura lieu vendredi prochain (nous fermons les réservations ce soir, donc dépêchez-vous de prendre votre place si ce n’est pas déjà fait).

D’autre part… car je n’étais pas très à l’aise avec les marchés. « Evidemment ! », me direz-vous. « Mais ce que nous attendons, justement, c’est que vous nous aidiez dans ces moments. » Oui, certes. Mais je ne savais vraiment pas comment vous aider. Je dois avouer que, quand début/mi-août je vous disais de racheter sur les 3 000 points, je me suis trompée. Si cela vous rassure, j’ai racheté pas mal de titres personnellement. Je me suis donc trompée en toute bonne foi. Vous voilà rassurés ? Non, évidemment pas.

J’ai donc préféré m’abstenir par la suite de tout commentaire, histoire de temporiser un peu. J’attendais de voir si le niveau des 2 960 points sur le CAC tenait ou pas, si nous étions dans un excès baissier, si racheter les bancaires était une bonne idée (mais là, non, je vous le dis de suite : je ne peux me résoudre à acheter un fruit pourri, même bradé).

Du coup, en ce moment, les bureaux ressemblent à une grande démocratie participative où chacun y va de son grain de sel sans que rien n’aboutisse vraiment (zut, à voir ce que ce modèle a donné avec les politiciens, nous aurions pu nous en douter en même temps).

« … Mais si, il faut jouer le rebond des bancaires ! Mais regarde les niveaux !! On est au même niveau sur la SocGen qu’en 1992 ! »

« … Beh justement, si on est aujourd’hui au plus-bas de 20 ans, c’est bien parce que c’est complètement pourri ! Et tu vois bien c’est que ce n’est pas fini m’enfin ! »

« … De toutes façons, les banques vont être nationalisées, c’est la seule solution ! »

« … N’importe quoi, toi. La seule solution c’est qu’elles fassent faillite une bonne fois pour toute, hop, destruction créatrice à la Schumpeter, on efface tout et on recommence ! J’en ai marre de ces rafistolages qui n’en finissent pas. Qu’on nous coupe le bras une bonne fois pour toute au lieu de ronger chaque jour un peu plus. »

Bref, comme vous le constatez, c’est partout pareil : d’un soit disant débat il ressort surtout une belle cacophonie. Philippe Béchade et Sébastien Duhamel étaient vraiment et très sincèrement confiants dans le rebond, notamment dans celui des bancaires. Mathieu Lebrun était plus modéré, Marc Mayor se fiche de ces turbulences de marché et poursuit ses stratégies ; Eric Lewin regarde le potentiel des small caps au microscope, Jérôme Revillier se fiche des actions puisqu’il joue sur le Forex…

Et moi dans tout cela ? Eh bien, cher trader, je vous avoue que depuis que le rebond a avorté et que le CAC 40 a clairement clôturé sous les 2 960 points je me sens plus à l’aise pour… shorter le marché et viser les 2 450 points. Dans un premier temps. Parce qu’après tout, si explosion (implosion ?) du système il y a, pourquoi ne reviendrait-on pas sur les 1 700 points ? (non, s’il vous plaît, ne criez pas si fort : cela n’engage que moi après tout !).

Sur ce, bon courage et bons trades.

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

PROTEGEZ VOTRE PORTEFEUILLE !

Cinq valeurs bien particulières pourraient être la clé de vos profits en 2011, et ce malgré la crise.

Simples, solides et faciles à mettre en place, elles pourraient vous permettre non seulement de protéger votre portefeuille mais aussi de le faire fructifier !

Tous les détails sont ici

Mots clé : -

Nathalie Boneil
Nathalie Boneil
Directrice de la rédaction aux Publications Agora

Nathalie Boneil est Directrice de la rédaction aux Publications Agora. Elle a travaillé dans l’univers de la Bourse plus de 4 ans – mais c’est depuis toute petite que son grand-père lui parle des marchés et de l’investissement. Aujourd’hui, elle travaille avec nos rédacteurs et analystes sur les marchés actions pour qu’ils vous proposent les meilleurs services, les meilleures idées d’investissements, de manière la plus simple et la plus profitable qui soit pour vous.

Son rôle est tout simple : rendre les idées, les méthodes, les stratégies de nos analystes professionnels facilement compréhensibles et directement applicables pour vous. Elle met l’analyse technique à votre portée, vous montre les opportunités, les pièges à éviter, et vous explique les moyens de vous positionner sans vous noyer dans un jargon d’experts.

Laissez un commentaire