Comment détecter les situations explosives pour des gains en quelques heures (day trading)

Rédigé le 7 décembre 2017 par | A la une, Apprendre la Bourse Imprimer

Dans cet article, je vais revenir sur l’un des points communs entre deux de mes derniers trades basés sur le day trading.

Si vous avez lu mes derniers articles (notamment ceux sur le Bitcoin et l’Ether, ou sur le Gold et le Silver), vous commencez à comprendre que l’un des points communs à toutes mes stratégies, c’est de jouer des phases d’accélération (haussière ou baissière).

En termes de money management, elles ont le mérite d’être parlantes très rapidement (nous avons vite raison ou tort). Nous pouvons donc rapidement sécuriser notre position en faisant du « stop zéro », c’est-à-dire remonter notre niveau de stop-loss sur notre cours d’achat.

Simple comme bonjour, non ?

Oui, c’est réellement très simple en théorie. Le tout, c’est évidemment… de détecter ces phases d’accélération avant qu’elles se déclenchent !

Comment je fais pour détecter ces phases d’accélération

Il existe plusieurs « variantes » et plusieurs manières de détecter ces phases. L’une d’elle réside dans la détection de phases de compression de volatilité, que l’on peut mesurer grâce à plusieurs indicateurs. Le plus connu est celui des bandes de Bollinger.

Encore une fois, imaginez un ressort ou un bras de fer, comme je le décrivais dans mes analyses précédentes. Plus le ressort est comprimé et plus la force dégagée est importante lorsqu’il se détend. En Bourse, plus un titre « réfléchit » (structure de consolidation) plus l’impulsion à sa libération est importante.

Je cherche donc à repérer, sur les graphiques, des phases de compression de volatilité qui se traduisent par un resserrement important de ces bandes de Bollinger. Souvent lorsque les bandes de Bollinger se resserrent, le cours forme une figure de consolidation (drapeaux, canaux et autres biseaux). Le point commun de ces structures : une volatilité basse dans la figure, et une forte impulsivité du breakout en sortie.

Deux exemples concrets de day trading

Regardez deux situations intraday sur Vallourec (FR0000120354) et Altice (NL0011333752). Sur Vallourec, nous avons une sortie de triangle.

day trading Vallourec

Pour Altice, le cours évoluait en biseau descendant (pointillés noirs), et le cours en est sorti de manière assez dynamique. Le point de rupture de la figure était autour de 6,45€ et le cours a accéléré directement jusqu’à 7,70€. Altice a pris 19% en 24h exactement (4 décembre 15h10 – 5 décembre 16h00) !

day trading Altice

J’avoue être assez content car j’ai pu recommander Altice à temps à mes abonnés. Nous avons pris une position le 4 décembre en matinée, et avons revendu sur un gain de 30% dans l’après- midi. Encore une fois, voilà le genre de trade que je propose en intraday. Un levier bien géré, une configuration limpide et en quelques heures, des dizaines de pourcents de gain. (Plus d’infos ici).

Besoin d'un coup de main dans vos trades ?

Mots clé : - - - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire