Etes-vous prêt à affronter les marchés ?

Rédigé le 24 juillet 2009 par | Matières Premières Imprimer

Estimez-vous prudent de prendre la route des vacances sans vérifier votre itinéraire, votre véhicule ou encore votre niveau de carburant ? Sans doute que non. Or, pour le trading, c’est pareil !

Donc, une fois n’est pas coutume, je délaisse aujourd’hui mes graphiques pour vous parler d’un sujet déterminant pour votre réussite: la préparation. A l’heure des départs en vacances, le parallèle est facile.

En effet, aussi étrange que ça puisse paraître, de nombreux investisseurs négligent la période de préparation et d’étude de leur trading.

Le trading concerne votre argent, le fruit de votre travail que vous allez risquer sur des marchés toujours plus dangereux. Vous devez donc prendre un soin tout particulier à faire la synthèse de plusieurs points déterminants.

◊ Définissez vos objectifs Avant de prendre la route pour les vacances, vous avez sans doute jeté un oeil sur votre carte routière et avez défini où vous vouliez aller. Et bien pour votre investissement, vous devez définir votre point de chute. Les objectifs à définir sont de deux types :

– les objectifs de rendement, qui détailleront vos attentes à court et à long terme pour votre performance mais qui, finalement, ne sont que secondaires. En effet, si vous vous décidez à investir activement, c’est évidemment pour gagner de l’argent. Vos attentes, en termes de performance, doivent surtout vous servir à ne pas trop attendre de votre trading et à rester cohérent entre le type d’investissement effectué et le rendement attendu ;

– les objectifs de comportement qui eux doivent vous guider dans votre approche et vous permettre de garder la rigueur nécessaire au bon déroulement et suivi de vos positions.

Avoir son track record à jour, ne pas over trader, ne pas céder à la pression des graphiques, respecter les règles fixées… sont autant de points à définir lors de votre travail de préparation.

◊ Faites votre évaluation personnelle C’est sans aucun doute la partie la plus importante de votre plan de trading.

Pour reprendre l’exemple précédent, lorsque vous vous lancez sur la route des vacances, vous savez quelles sont les capacités de votre véhicule. Si vous voyagez en moto ou en voiture, si cette voiture est une berline ou une sportive, vous devrez adapter la route, la vitesse et la durée du trajet à ces paramètres.

Nous sommes ici dans le même cas pour le trader que vous êtes.

Prendre le temps de faire le point sur vos capacités avec soin et objectivité vous permettra d’éviter de nombreux écueils comme par exemple, une mauvaise adéquation entre vos disponibilités et le type de trading que vous avez choisi.

Un day trader doit être plus souvent devant l’écran qu’un swing trader. Donc, selon votre activité principale, vous ne serez peut-être pas être aussi actif que d’autres investisseurs et devrez adapter votre stratégie en fonction de cette contrainte.

◊Eliminez les contraintes Mon approche personnelle vise à ne jamais subir le trading. Investir activement sur les marchés au quotidien est une activité éprouvante par sa nature même. Il n’est donc pas utile — contrairement à ce que vous pouvez lire dans certains livres — d’ajouter à cette contrainte fixe et naturelle d’autres contraintes plus artificielles.

Je veux ici évoquer le cas de la psychologie du trader. Qui d’entre vous n’a pas lu un livre vous recommandant d’agir froidement comme une machine sans peur et sans émotion ?

Seulement voilà, le problème est que vous n’êtes pas une machine et qu’il est au minimum inutile, sinon dangereux, de vouloir aller contre sa nature… surtout lorsque l’on joue avec ses nerfs et son argent.

Je vous recommande donc de prendre un peu de recul et de privilégier une rigueur forte dans votre stratégie et dans votre money management. Mais ne refoulez jamais vos émotions.

Que les professionnels puissent nier leurs sentiments en prenant position est une chose, c’est leur métier, pas le vôtre. Ne culpabilisez pas d’être déçu ou euphorique après un trade. Contentez-vous de prendre garde à ne pas enfreindre vos règles sous l’effet de ces émotions et cela suffira largement.

◊ Les cinq règles à suivre pour un trade réussi Comme je l’espère, vous devez accorder tout autant d’importance à la préparation de votre activité en tant qu’investisseur qu’à rechercher une stratégie gagnante. Une des clés de la réussite est de prendre le temps de s’armer efficacement contre le marché pour éviter les coups.

Préparez-vous avec ces cinq règles, et vous devriez vous en sortir — pourvu que vous choisissez le bon trade, la bonne opportunité, mais ceci est une autre affaire [Ndlr : Comment choisir la bonne paire ? Comment savoir quelle devise acheter et quelle devise vendre ? Comment entrer au bon moment ? En suivant les conseils de Jérôme, vous allez gérer votre argent en trader professionnel et adopter une stratégie gagnante sur le Forex. Pour savoir comment précisément, poursuivez votre lecture…]

Les cinq règles d’or du trading, et notamment sur du trading sur devise, sont donc :

– définissez clairement vos règles de trading ;

– vérifiez la cohérence entre vos attentes de rendement et le type d’investissement choisi (par exemple, n’attendez pas d’un investissement sur une blue chip la même performance que sur un produit à levier) ;

– privilégiez la protection de votre capital au maximum ;

– adaptez votre type de trading à vos disponibilités ;

– ne subissez pas votre trading mais éliminez au maximum les contraintes. Et c’est là également que je peux vous aider.

Bons trades !

Mots clé : -

Jérôme Reviller
Jérôme Reviller

Passionné de finance et autodidacte, Jérôme Revillier dirige aujourd’hui une société de gestion spécialisée sur le marché des changes. Il collabore avec des investisseurs particuliers avertis, des institutionnels ou encore des hedge funds cherchant de la performance absolue.

Vous pouvez croiser Jérôme sur des salons comme Actionaria, le salon du Trading ou le salon de l’Analyse Technique – il parcourt aussi la France, la Suisse et la Belgique pour rencontrer les investisseurs et leur faire partager son approche bien particulière des marchés.

Laissez un commentaire