DAX : le syndrome du champ de mines | La Bourse au Quotidien


DAX : le syndrome du champ de mines

Rédigé le 5 mars 2018 par | A la une, Analyses indices, Europe, Toutes les analyses Imprimer

Mais que s’est-il passé sur le DAX au cours de l’heure précédant la reprise des cotations à Francfort ce lundi 5 mars ?

Après le feu vert des militants du SPD à l’alliance gouvernementale avec la CDU-CSU d’Angela Merkel, les opérateurs allemands avaient accueilli sans grande émotion le résultat des législatives italiennes. Le « future » du DAX a cédé 0,3 à 0,4% sur la nouvelle. Puis il s’est stabilisé entre 11 940 et 11 980 durant toute la nuit.

Montagnes russes sur le DAX

Et soudain, vers 8h05, nous avons assisté à l’amorce d’un plongeon en solo de -220 points. Cela représente presque -2%, en l’espace d’une demi-heure. Il a été suivi d’une remontée tout aussi rapide et spectaculaire de +250 points (plus de 2%) en moins d’une heure. Finalement, le DAX est retourné dans le vert à +0,3% vers 11 960 points.

DAXDAX : le syndrome du champ de mines

Voilà une nouvelle illustration du syndrome du « champ de mines ». Syndrome où l’investisseur ne sait pas ce qui va survenir dès qu’il met un pied devant l’autre. Même avec d’infinies précautions.

Chute du PMI allemand des services, pas de réaction du DAX

Le DAX a donc perdu et regagné 2% sans motif identifiable. Emballement à la baisse des algos sur une micro-rupture de support ? En revanche, il ne réagit pas à la franche déception causée à 10h00 par la publication d’une chute du PIM allemand des services du mois de février. Il passe de 57,3 vers 55,3. Alors qu’il s’agit là d’une véritable mauvaise surprise !

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

2 commentaires pour “DAX : le syndrome du champ de mines”

  1. En même temps, de nombreux PMI ont évolué à la baisse tout en restant bien au-dessus de 50: trop tôt pour en tirer des conclusions définitives, surtout avec Trump, sachant que le DAX est déjà bien en dessous du CAC GR…

  2. Merci pour le retour !

Laissez un commentaire