Le DAX inscrit un nouveau record absolu à 9240 points

Rédigé le 18 novembre 2013 par | Autres indices Imprimer

Il faut remonter à la période janvier/juillet 1998 pour voir le DAX30 pulvériser autant de records historiques qu’en 2013 (11 en mai, 3 en septembre, puis 16 records de clôture depuis le 15 octobre, le dernier étant celui du 18 novembre).

Mais en 1998, la conjoncture économique et les anticipations de croissance étaient incomparablement supérieures à celles qui prévalent cette année.

Afin de vous faire comprendre à quel point l’obnubilation haussière atteint des sommets jamais égalés, dites-vous bien que la dernière consolidation de 1% sur 48H remonte aux séances des 8/9 octobre dernier ! Et aucune consolidation supérieure à 0,8% n’a été observée depuis le 9 septembre. La dernière baisse supérieure à 1% (soit -1,1%) remonte au 30 août dernier.

Enfin, c’est la seconde fois cette année, après l’épisode haussier historique du 22 avril au 22 mai (le DAX30 avait battu chaque jour en intraday son zénith de la veille et aucune séance ne s’était conclue par un repli supérieur à -0,25%) que l’indice n’enregistre aucun repli supérieur à 0,3% mais cette fois, sur période encore plus impressionnante de 28 séances.

Le DAX30 est en passe de réaliser l’exploit d’aligner 7 semaines de hausse consécutives  et une série de 10 semaines de hausse sur 12, émaillée d’un épisode de consolidation de 15 jours ayant entrainé un repli cumulé de… -0,6%. 

La mécanique haussière s’emballe littéralement depuis septembre (plancher de 8100 pts) avec des gains successifs de +6%, +5,1% et +2,2%. Au total, le DAX a gagné 1140 points en moins de 54 séances ; autrement dit, un rythme de +21 points par séance, soit +0,25% de façon linéaire.

C’EST BEAU UNE FUSEE QUI S’ENVOLE !

La semaine qui débute (en même temps que le terme boursier de décembre) pourrait donc voir le DAX-30 engranger 100 points de plus et grimper vers les 9270/9300Pts. A 9400 points (c’est peut-être pour après-demain !), le DAX30 aura gagné 262% en moins de 5 ans, la plus forte hausse de l’histoire en appliquant un ratio gain indiciels/profits réels.

Mais, c’est juré : il n’y a pas de bulle boursière en formation et la notion de marché (censé refléter un niveau de valorisation cohérente avec la réalité économique allemande anticipée à 12/18 mois) n’est pas anéantie par le déluge de fausse monnaie des banques centrales.

 

 

Mots clé : - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire