Le DAX 30 subira de plein fouet la dépression de la Zone euro

Rédigé le 7 mai 2013 par | Apprendre la Bourse, Big caps Imprimer

Conférence "A la recherche du rendement perdu"

L’Allemagne règne sur les terrains de football comme sur l’économie européenne, et nombreux sont ceux qui vantent son modèle et ses qualités. Quel pays merveilleux ! Un monde rêvé où le chômage atteint 6,9% de la population contre 11% en France, au bas mot… mais aussi un monde où des millions de personnes ont des salaires bien inférieurs au SMIC.

Quoi qu’il en soit, c’est incontestable, dans une Zone euro en pleine dépression, l’économie allemande est l’une de celle qui s’en sort le mieux. Economie avant tout exportatrice, l’Allemagne ne va pourtant pas si bien que cela… même si le DAX 30, l’indice allemand, est — comme le S&P 500 américain — proche de ses plus hauts historiques.

L’image de l’Allemagne est trompeuse. En effet, elle est la première touchée en cas de récession ; les chiffres du quatrième trimestre 2012 l’ont encore prouvé, avec une chute de 0,6% là où la France reculait de 0,3%. Plus sensible à la conjoncture, l’Allemagne est frappée de plein fouet au moindre ralentissement, notamment en provenance de Chine.

Cela a été le cas sur les marchés lors de la correction de 2007 à 2009 avec un DAX divisé par quatre en deux ans. Et cela risque d’être encore le cas — peut-être dans une moindre proportion, mais de façon tout de même significative — dans les mois qui viennent.

Le DAX à bout de souffle à court comme à moyen terme
Voyons ensemble la situation de l’indice avec ce graphique hebdomadaire :

daxw0513.png
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Dans un premier temps, prenons un peu de recul avec ce graphique sur quelques années. Sur ce graphique hebdomadaire, on voit que la zone de résistance des 8 150 points correspond aux plus hauts de 2007 ; l’indice allemand a freiné sa course folle juste avant ces dernières semaines. Cela constitue donc une résistance majeure que nous gardons en tête.

Il y a quelques jours, un petit cercle de traders a pu déboucler des gains de 63% et 24% quasiment coup sur coup… pour une performance globale nette de frais de courtage de près de +75% !

Pour faire comme eux, continuez votre lecture…

 

Sur les indicateurs, l’essoufflement est manifeste. Un éventuel nouveau test des 8 100 points, que nous avions effleurés en mars, amènerait probablement des situations de divergences baissières signes d’un excès.

Pour contrebalancer tout cela, on notera tout de même que nous restons au-dessus d’une ligne de tendance ascendante, proche de laquelle nous avons rebondi, dans les 7 400 points. Signalons également un niveau de support horizontal majeur. Il faudrait donc casser cette zone pour avoir une correction plus conséquente.

Quel scénario pour les prochains mois ?
Tout cela nous amène au graphique journalier :

daxd0513.png
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Sous la résistance des 8 150/8 200 points, une nouvelle phase de correction devrait maintenant se mettre en place. Un dépassement des 8 000/8 100 sera donc une opportunité de vente à suivre dans les jours qui viennent.

Sur les indicateurs mathématiques, le MACD est repassé péniblement au-dessus du 0 symbolique et le RSI à 14 jours reste sous une oblique baissière. Le potentiel de rebond à court terme apparaît donc de plus en plus limité — tout rebond serait d’ailleurs à mon sens une opportunité de vente dans un mois de mai qui promet d’être volatil comme il l’est souvent.

A moyen terme, on pourra envisager un retour sur les 7 400 points. Cette zone de support très claire à court terme correspond aux récents plus bas, aux plus hauts de septembre 2012 ou encore à la ligne de tendance dont nous parlions il y a quelques lignes. Ce niveau sera donc crucial dans les prochaines semaines voire les prochains mois.

S’il venait à casser après un rebond, une violente accélération aurait lieu ensuite en direction des 6 950 points, plus bas de novembre 2012.

Mots clé : - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

Un commentaire pour “Le DAX 30 subira de plein fouet la dépression de la Zone euro”

  1. Hé ben…:) 8360 2j plus tard, pas de bol, vivement la prochaine ‘analyse’ lol

Laissez un commentaire