« David » Netflix met Walt « Goliath » Disney au tapis

Rédigé le 25 mai 2018 par | A la une, Actions, Indices, sociétés et marchés Imprimer

Logos de Netflix et DisneyVoilà une « breaking news » chargée de symboles : la capitalisation de Netflix, le numéro 1 américain des séries TV par abonnement, vient de dépasser celle de Disney, le titan planétaire des contenus télévisuels et filmographiques (des dessins animés de légende, le catalogue Star Wars, toutes les franchises de super-héros Marvel, des séries TV et d’innombrables documentaires, des chaînes thématiques et sportives, etc.).

La capitalisation de Netflix pèse en effet désormais 153 Mds$, alors que Disney n’est valorisé « que » 152,2 Mds$.

Comment un tel renversement de situation est-il possible ?

Netflix / Disney, des trajectoires boursières radicalement opposées

Sans doute parce que l’action Netflix a grimpé de 82% depuis le 1er janvier et a quadruplé de valeur depuis fin mai 2016, tandis que l’action Disney a perdu plus de 5% cette année et n’a pas progressé d’1$ depuis fin mai 2016.

Il est tout de même permis de se demander si le catalogue de films – et tous les droits de diffusion qui s’y rattachent – de Disney n’est pas sous-valorisé, quand dans le même temps la valeur des séries (au cycle de vie éphémère) de Netflix est gonflée à l’hélium algorithmique.

Restructuration en forme de carnage à la Deutsche Bank

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire