Une croissance à 1,5%? Monsieur Valls vous rêvez

Rédigé le 18 mai 2015 par | Indices, sociétés et marchés Imprimer

Les nombreux commentaires d’économistes ayant accompagné l’annonce d’une croissance de +0,6% du PIB français au T1 2015 auraient pu inviter le gouvernement à se montrer « prudent »… mais le calendrier politique a ses exigences et le « whisfull thinking » l’emporte sur le réalisme.

Alors que l’INSEE (qui a calculé un gain de +0,6% au lieu de de 0,4% attendu), le FMI et l’OCDE anticipent une croissance de +1,1% à +1,2%, Manuel Vall annonce +1,5% à la fin de l’année 2015 sur France Culture.

Certes, la consommation a été plus robuste que prévu et les exportations ont été soutenues par un euro faible. Néanmoins, lui a-t-on expliqué que la moitié de cette performance tient à un « redressement statistique » du calcul des stocks?

La dynamique de l’investissement reste désespérément négative (-0,2%), l’activité dans le bâtiment est moribonde (-1,3%), les créations d’emploi sont au point mort… sans oublier que le risque de rechute des dépenses des ménages demeure très élevé avec le rebond du coût des carburants à la pompe.

Bref peut-être devrait-il s’inspirer des bons conseils de la Banque de France en matière de croissance…

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire