Ce que la croissance espagnole doit au PIVE

Rédigé le 28 mai 2015 par | Indices, sociétés et marchés Imprimer

L’Espagne revendique une croissance de 0,9% au T1 2015, soit une hausse du PIB qui ressort à 2,7% en rythme annuel.

L’économie ibérique reste tirée vers le haut par le plan PIVE (Programa de Incentivos al Vehículo Eficiente) qui vient d’être prolongé le 14 mai dernier. Le gouvernement y consacrera 225 millions d’euros (plus que prévu initialement) mais avec une petite diminution de la prime à l’achat d’un véhicule neuf moins polluant.

Le plan PIVE 8 réduit la prime de 2 000 à 1 500 euros mais les familles de 3 enfants et plus pourront déduire 750 euros supplémentaires.

Les économistes libéraux s’empressent de vanter les bienfaits de la compétitivité restaurée en Espagne via les baisses de salaires… Toutefois, ils oublient soigneusement de préciser que sans le plan PIVE, la hausse du PIB ibérique ne dépasserait pas 1,5% en 2015.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire