Croissance chinoises à 6,9%… ou les tribulations du pompier pyromane.

Rédigé le 17 juillet 2017 par | Analyses indices, Asiatiques, Statistiques et données macro Imprimer

Le rythme de croissance de l’économie chinoise a déjoué les anticipations les plus optimistes, avec un score de +6,9% contre +6,7% au premier trimestre en rythme annuel.

Or ce petit miracle doit beaucoup aux liquidités injectées massivement par Pékin sous forme d’octroi de crédit, notamment au secteur immobilier dont la faculté de se transformer en bulle -et donc de doper mécaniquement le PIB- est bien connue.

Ces excellents chiffres ont aussitôt été salués par… une chute de -2% de Shanghai. Cette baisse s’est vue réduite à -1,4% en clôture.

Deux sources d’inquiétude : d’une part, la croissance apparente doit presque tout à la morphine monétaire. Pékin annonçait la fin de la récréation ce weekend par la voix de Xi-Jinping. Le numéro un chinois s’alarme du niveau inégalé de la dette publique, qui dépasse désormais 250% du PIB.

Il mentionne ce « risque » à plusieurs reprises dans un discours prononcé samedi, le qualifiant de menace majeure pour la stabilité du système financier chinois.

Pékin devrait mettre en place un « Comité de stabilité financière » chargé de la supervision des agrégats financiers, placé sous l’autorité de la banque centrale… celle-là même qui a distribué du crédit à tout va ces 6 derniers mois.

Le but n’est pas seulement de soutenir la croissance mais en 1er lieu l’emploi à quelques mois du plénum du comité central du Parti communiste chinois. Le principal danger pour la paix sociale serait une dérive du taux de chômage alors que la situation apparaît tendue depuis 2 ans.

Dégradation des excédents chinois, à cause d’un excès de crédit

 

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire