CRIT et SYNERGIE : malgré le chômage, le travail intérimaire reste en difficultés

Rédigé le 3 octobre 2012 par | Mid et Small Caps Imprimer

Par Pierre Havez

En cette période de crise économique sévère, on aurait tendance à croire de prime abord que les entreprises ont recours aux intérimaires au lieu d’embaucher de nouveaux salariés. Mais la vérité est toute autre.

Selon les dernières données du Prisme (le syndicat du travail temporaire), au mois d’août 2012, le secteur a, au contraire, subi une baisse d’activité de 10,8% au cours des huit premiers mois de l’année ; par rapport à la même période en 2011. Dans un contexte de chômage aigu, où le nombre de demandeurs d’emploi augmente depuis seize mois, peut-être est-il temps de s’interroger sur le comportement boursier des agences d’intérim françaises depuis le début de l’année.

Activité en hausse, mais baisse de la rentabilité

Outre les mastodontes du secteur comme ADECCO, MANPOWER ou encore RANDSTAD, deux sociétés françaises de taille équivalente arrivent à se tailler la part du lion dans ce secteur très concurrentiel : GROUPE CRIT (FR0000036675) et SYNERGIE (FR0000032658). Au regard de leurs publications semestrielles et de l’environnement dégradé, les deux entreprises hexagonales affichent une certaine robustesse, notamment grâce à leur exposition à l’international.

A la fin des six premiers mois 2012, GROUPE CRIT (créé en 1962) a vu son activité grimper de 2,3% à 736,2 millions d’euros ; par rapport au premier semestre 2011. Mais en y regardant de plus près, on voit que l’activité sur le territoire français est en repli de 8,2% alors que celle de l’étranger a été multipliée par plus de deux (+123%). Au niveau de la rentabilité, la tendance n’est pas la même, le bénéfice net s’est globalement replié de 22,4% à 5,2 millions d’euros. En termes de perspectives, la direction de CRIT continue à mettre le cap sur l’international, tout particulièrement aux Etats-Unis et en Allemagne dans l’espoir d’atteindre son objectif de chiffre d’affaires de 25% hors de France d’ici 2015.

SYNERGIE, son principal concurrent, fondé en 1983, a de son côté enregistré un chiffre d’affaires au premier semestre 2012 de 707,7 millions d’euros, en hausse de 2,8%. C’est donc assez similaire à ce niveau. Pour lui aussi, l’activité en France se détériore de 1,8% pendant que celle de l’étranger grimpe de 10%. Une meilleure résistance donc à la crise en France, mais une moindre exposition au dynamisme à l’international. Tout comme CRIT, le résultat net s’incline fortement de 25,3% à 5,9 millions d’euros. Cependant, SYNERGIE a confirmé son ambition de réaliser la moitié de son chiffre d’affaires hors de nos frontières dans le courant de l’exercice 2013, contre 42% actuellement. Il mise notamment sur les régions les plus dynamiques en Europe comme l’Allemagne mais aussi sur d’autres continents, avec le Canada par exemple.

Pour l’exercice complet, les deux sociétés ont fait part d’un environnement tendu, ce qui devrait peser sur les cours dans les mois à venir…

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

TELECOMS, BIOTECHS, TECHNOLOGIES DE DEMAIN… mettez ces secteurs en plein essor au service de votre portefeuille !

Véritables passionnés, nos spécialistes sont le lien qui vous manquait entre l’innovation et l’expertise financière et boursière, pour vous aider à sélectionner les meilleures recommandations d’investissement.

D’ailleurs, la nouvelle biotech repérée par nos spécialistes pourrait bien vous permettre d’engranger une plus-value de 300% ! Fortune sera faite par les observateurs avertis… et vous pourriez en faire partie dès maintenant…

CRIT, en plein rattrapage boursier

Concrètement, les deux titres affichent une performance dans le rouge sur un an, de 5% pour CRIT et de 12,76% pour SYNERGIE.

Mais GROUPE CRIT s’apprécie de 15,65% depuis le 1er janvier 2012 alors que SYNERGIE cède, pour sa part, plus de 22,04%. Cet important écart de performances s’explique en partie par un rattrapage de valorisation.

Groupe CRIT / SYNERGIE

Laissez un commentaire