La crise des migrants alimente-t-elle une bulle immobilière ?

Rédigé le 20 janvier 2016 par | Indices, sociétés et marchés, Toutes les analyses Imprimer

L’office des statistiques de l’Union européenne révèle que les prix de l’immobilier ont fait un bond de +1% au T3 2015. Cela ne signifie pas pour autant que la hausse en question est homogène. Il faut simplement retenir que, globalement, les prix ont augmenté de 2,3% sur 12 mois.

C’est la plus forte hausse en rythme annuel enregistrée depuis le T1 2008 et elle semble traduire une vague d’achats spéculatifs en Autriche (+9,3%) et en Allemagne (+5,6%) alors que ces deux pays font face à un afflux de migrants historique, tandis les prix reculent en France et en Italie.

Hors zone euro, c’est également le pays scandinave qui accueille le plus de migrants qui voit les prix des logements exploser : +13,7% sur 1 an, ce qui commence à inquiéter sérieusement la banque centrale… dont il faut préciser qu’elle se montre la plus agressive au monde à la baisse sur les taux (juste derrière la BNS) et qu’elle est allée le plus loin parmi les pays de l’UE en matière de prises en pension à taux négatifs.

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire