Scoop : la transition économique chinoise est « douloureuse et semée d’embuches »

Rédigé le 10 septembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Il y a des expressions qui font mouche dans les esprits, et des dégâts immédiats sur les marchés financiers: il se pourrait bien que la rechute du CAC40 de -1% vers 4.615Pts (après un encourageant retour à l’équilibre en milieu de matinée) s’explique en partie par l’emploi de l’adjectif « douloureuse » et de la locution « semée d’embûches » pour décrire la transition économique par le Premier Ministre chinois Li Keqiang.

Les investisseurs n’accordent guère de crédit à l’affirmation que « la deuxième économie mondiale ne connaîtra pas d’atterrissage brutal » car les chiffres chinois du jour invitent à craindre l’inverse.

L’indice des prix à la production a plongé de 5,9% en rythme annuel en août, alignant son 42ème mois de recul consécutif, alors que l’industrie chinoise continue de sacrifier ses prix de vente pour sauvegarder ses parts de marché.

Et malgré cette stratégie quelque peu désespérée, le secteur manufacturier a lourdement pâti d’affaiblissement des exportations (-5,5%) et des importations (-13,8% ) en août, suite à la contraction de la consommation intérieure, avec un recul des ventes de voitures particulières et plus inattendu encore… des ventes de smartphones.

 

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire