Comment jouer l’Eurostoxx après le « sauvetage » de la zone ?

Rédigé le 9 novembre 2011 par | Autres indices Imprimer

___________________________________________

Responsable du service Levier7, un service de trading sur les Turbos
___________________________________________

Malgré l’accord du 27 octobre mis à mal immédiatement par la tragi-comédie du référendum grec, malgré la détermination affichée des chefs du G20 le week-end dernier, une chose est certaine : vue l’ouverture des marchés ce lundi, les intervenants ne sont absolument pas convaincus. Les marchés actions restent et vont rester très volatils.

Avec ces dédales politiciens, en tant que trader, une seule chose doit vous intéresser : comment vous positionner et quels allers-retours pouvez-vous jouer. Nous allons donc nous pencher sur l’Eurostoxx 50, indice de la zone euro pour déterminer les niveaux à surveiller.

Revenons donc sur la configuration graphique de l’Eurostoxx 50 avec ce graphique journalier :

Graphique Eurostoxx 50
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

_______________________________Pour vous aider dans vos trades________________________________

Misez sur l’avenir du monde !

Médecine, biotechnologies, pharmacie… ces domaines ont des potentiels extraordinaires pour les investisseurs… même pour les particuliers !

Découvrez les 5 événements technologiques qui ont toutes les chances de bouleverser le monde dans les 10 prochaines années. Et surtout, les moyens pour vous d’en profiter en tant qu’investisseur.

____________________________________________________________________________________________________

Nous sommes dans un rebond de court terme et dans une tendance globale baissière
Pour bien resituer les choses, depuis février dernier l’Eurostoxx est dans une correction à moyen terme. Nous avons eu cinq vagues de baisse au sein de la première phase de correction entre février et septembre.

Les 13 et 23 septembre, nous nous sommes appuyés sur une zone de support à 1 935/1 950 points pour entreprendre un rebond significatif venu retracer cette première phase de correction.

La première séquence de rebond s’est terminée par un échec contre les 2 506 points. Dans la même idée que le CAC 40, mais avec une précision millimétrique impressionnante techniquement. L’indice paneuropéen a donc retracé le vendredi 28 octobre 50% de sa phase de baisse depuis février, en s’arrêtant à 2 506 points. Pour comparaison, le CAC s’arrêtait 1% au-dessous du niveau de retracement équivalent.

L’échec de l’Eurostoxx contre cette zone de résistance des 2 506 points a alors été très net. Une consolidation brutale du rebond s’est mise en place. Cette consolidation devrait, à mon avis, être significative.

Zoomons sur ce rebond court terme : une forte volatilité à jouer
Pour autant, il faut avoir en tête qu’un rebond se fait généralement en trois temps : A, B et C. Nous aurions donc tracé la première phase, la vague A.

Le plus probable est donc qu’aujourd’hui nous soyons dans une nouvelle consolidation avant une nouvelle phase de rebond (la vague B) qui nous amènera ensuite à un nouveau test des 2 506 points. Sur les indicateurs mathématiques, le RSI à 14 jours a récemment cassé sa ligne de tendance ascendante (cela demande toutefois à être confirmé dans les prochains jours).

A court terme, nous devrions donc revenir nous appuyer dans les prochaines semaines – les prochains jours suivant la vitesse du marché – sur la zone de support graphique très claire des 2 180 points (retracement de 61,8% de la première phase de rebond).

Ce premier niveau sera très important à surveiller car il pourrait relancer le rebond. Par contre, si ce premier support n’était pas suffisant, nous pourrions carrément revenir sur la solide zone des 1 950 points avant de connaître ensuite une nouvelle phase de rebond à court terme.

Vous avez donc plusieurs niveaux à surveiller afin de jouer ces phases de rebond/consolidation. Ce sont des niveaux de court terme, et vous devrez être réactif. Si vous voulez maximiser ces mouvements, vous pouvez bien sûr les jouer par des Turbos, put ou call. Choisissez des barrières éloignées si vous ne voulez pas prendre trop de risques, comme je le fais souvent (votre levier sera alors relativement faible). Au contraire, si vous êtes prêt à quelques coups d’adrénaline, et à couper vos positions rapidement, vous pouvez augmenter votre levier. Mais prudence ! De mon côté, je choisis en général des leviers de 7.

Ndlr : comment avoir des conseils précis sur les Turbos ? Sébastien Duhamel revient en force… Après une période aussi troublée que les marchés, notre spécialiste a réajusté sa stratégie et les gains pleuvent : 46,3%, 54,05%, 51,16%… 76,05% ! Découvrez vite sa stratégie et assurez-vous de ne pas manquer les prochains !

Mots clé : - - -

Sebastien Duhamel
Sebastien Duhamel

2 commentaires pour “Comment jouer l’Eurostoxx après le « sauvetage » de la zone ?”

  1. […] signes de faiblesse ont commencé à apparaître sur les indices. Nous avons eu une consolidation, notamment en Europe, dans un marché qui reste et qui devrait rester encore longtemps […]

  2. […] y a trois mois, j’attendais une chute vers 2 180 points (voire légèrement plus bas) puis un rebond proche des 2 500 points. C’est à peu près ce […]

Laissez un commentaire