Comment j’analyse la résistance des 5100 points du CAC40

Rédigé le 3 avril 2015 par | Cac 40, Toutes les analyses Imprimer

Il y a quelques jours, j’attirais par deux fois votre attention sur l’actuelle résistance du CAC40 : la zone des 5.100 points. 

Les 5100 points : le casse-tête du moment

Cette résistance apparaissait lors de deux constructions graphiques de nature différentes… mais qui se recoupent.

cac 40

Cette résistance a été atteinte à pas moins de 5 reprises… Et à 5 reprises, les prix ont reflué.

Là où cela devient amusant, c’est que deux théories diamétralement opposées s’affrontent quand une résistance (ou un support) est ainsi travaillée.

La première « théorie » voudrait que plus une résistance est travaillée, plus elle est pertinente. En fait, au cours de sa construction, elle devient de plus en plus « visible » sur le marché, donc elle se renforce. Effectivement, au niveau stratégie de trading… acheter une résistance n’est pas la meilleure idée qui soit. Donc tant qu’elle est en place, les acheteurs s’abstiennent, ce qui a pour effet de renforcer la résistance.

La deuxième théorie voudrait que plus une résistance est travaillée, plus elle faiblit au contraire. Pour prendre une image : une résistance c’est comme un mur qui bloque l’avancée des prix. À chaque fois que le marché attaque cette résistance, il porte un coup de masse sur le mur : à chaque coup,  la probabilité que le mur se fende et finisse par s’écrouler augmente. 

Vous voulez mon avis ?

Tout ceci n’est que… théorie dont il faut absolument se débarrasser les méninges si l’on veut TRADER (et non pas analyser) les marchés.

Et qu’est-ce qui compte in fine ? Qu’est-ce qui fera que le mur rejettera les prix ou, au contraire, finira par s’écrouler ? C’est bien entendu la prise de position des intervenants à l’abord de cette résistance. C’est-à-dire les VOLUMES (à l’achat ou à la vente) qui va nous donner le sentiment de comment se positionnent le marché.

Je vous donne donc deux petits outils pour justement pouvoir analyser l’état et la progression des forces acheteuses / vendeuses à l’abord d’une zone cible d’intervention repérée par une résistance ou un support. 

Comment voir si un niveau va résister ou… casser

1 – Prenez une représentation en candle volumes. Cette représentation bien particulière permet de visualiser instantanément les volumes car la largeur de la bougie est proportionnelle aux volumes échangés pendant cette bougie.

Cas concret : regardez ce graphique du CAC40 en candle volumes.

cac 40

Les points 1 et 2 sont de grosses bougies baissières (elles sont larges) suite au contact avec la résistance des 5.100 pts. 

Message envoyé par le marché : « On ne passe pas ! ». Les vendeurs sont là. Ils tiennent le marché. Ils ont la main. 

Donc, rien qu’en jetant un œil à ce graphique, on sait déjà que la résistance des 5.100 est bel et bien confirmée.

Et comme les volumes vendeurs sont plus importants que les volumes acheteurs, vous pouvez soit décider de jouer une petite vente à découvert avec un stop rapproché, soit… ne pas acheter à ce moment-là car le timing n’est pas bon. Cela vous évite une erreur et c’est déjà beaucoup.

2 – Prenez ensuite un indicateur qui vous permet de mesurer l’évolution des flux de capitaux sur les marchés et observez son comportement lors du travail de la résistance.

Si la représentation en candle volumes permet de mesurer l’IMPACT à un instant t de la résistance (la force de notre coup de maillet), l’indicateur On Balance Volume (OBVD ici) permet de mesurer l’évolution des flux.

Je reprends le même graphique en candle volumes en y ajoutant donc l’indicateur OBVD.

cac 40

Que remarque-t-on ?

Qu’au cours de la progression sous la zone de résistance (rectangle rouge horizontal) les flux, eux, sont baissiers (flèche rouge sur OBVD). Autrement dit, il y a globalement plus de vendeurs que d’acheteurs. 

La résistance gagne en pertinence et se renforce car visiblement les positions baissières (ou les ventes de positions haussières) prédominent pour le moment. Donc pas d’initiative à l’achat sur ces niveaux. Pour l’instant du moins.

Et comme cette zone de résistance apparaît aussi en vue Mensuelle et sur le graphe 4h, il faudra veiller à la manière dont les intervenants réagissent par la suite. Car pour pouvoir casser les 5100 points à la hausse, il faudrait vraiment qu’une nouvelle très positive vienne percuter le marché pour qu’un gros coup de maillet vienne abattre le mur. Et si les acheteurs CONTINUENT d’alléger leurs positions, alors la consolidation sur les 5.100 qui n’était qu’une probabilité passera à l’état de consolidation effective. 

Voilà en tout cas les deux principaux outils que j’utilise pour trancher entre théorie et pratique quand on est sur une zone cible de support ou de résistance. 

Bon week-End de Pâques et à mardi prochain !
Gilles,

Mots clé : - - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Un commentaire pour “Comment j’analyse la résistance des 5100 points du CAC40”

  1. […] […]

Laissez un commentaire