Effondrement des commandes à l’industrie allemande, selon Novotny il faut encore amplifier le QE

Rédigé le 2 novembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

La BCE a quelques motifs de s’inquiéter des pressions déflationnistes : l’indices des prix à la production dans l’eurozone tombe à 48,6 contre les 49,3 pts prévus ( par les estimations préliminaires), après un score 48,7 en septembre pour le même (au plus bas depuis décembre 2014)… Autrement dit, une amplification du « QE » de Mario Draghi n’y changera rien.

Pas plus que plus le quantitative easing ne fera repartir les commandes à l’industrie allemande qui plongent de 13% en septembre (par rapport à septembre 2014), à cause de l’effondrement de la demande étrangère (-18%) alors que la demande domestique reste stable (+1%).

Étrange tout de même, puisque l’Euro a chuté de 13% face au Dollar dans l’intervalle et de 10% en moyenne contre toutes les autres devises : tout comme pour le Yen, la destruction de la devise à coup de « QE » ne fait que comprimer la demande chez nos principaux clients.

C’est la France qui s’en sort le mieux avec un PMI composite en très léger repli de 50,7 vers 50,6.

Pas de doute, il faut que la BCE enfonce encore plus l’euro d’ici début décembre… c’est ce que vient de déclarer Ewald Novotny, un des membres directoires de la BCE, et gouverneur de la Banque centrale d’Autriche, ce matin même… Autrement dit : on reprend obstinément les mêmes remèdes qui ne fonctionnent pas… et on double la dose.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire