Les commandes d’Airbus s’envolent grâce à Indigo, le cours du titre également

Rédigé le 15 novembre 2017 par | Big caps, Toutes les analyses Imprimer

AirbusC’est la commande du siècle – sans exagération – pour Airbus (NL0000235190). En effet, le fonds Indigo Partners vient de passer une commande historique de 430 Airbus A320 et A321neo (compter 100M$ en moyenne par appareil, soit 43Mds$ sur la base des prix catalogue).

Indigo est un fonds d’investissement américain qui contrôle plusieurs compagnie low cost comme Frontier Airlines, la compagnie mexicaine Volaris.

Airbus rattrape son retard sur Boeing

Alors que le salon aérien de Dubaï avait débuté timidement pour le constructeur européen, Airbus rattrape d’un coup tout son retard de ces 10 derniers mois sur Boeing. Ce dernier venait de signer une commande de 40 Boeing Dreamliner (B-787) par Emirates Airlines (pour 15Mds$).

La commande de 430 appareils d’Indigo s’ajoute aux 288 commandes nettes enregistrées depuis le début de l’année. Cela représente un total de 718 qui se compare aux 538 de Boeing (qui détenait encore 65% de parts de marché hier soir, mais qui voit le ratio s’inverser en faveur d’Airbus).

Et Airbus ne désespère pas obtenir le feu vert d’Emirates pour compléter sa flotte d’A380 d’Airbus, ce qui assurerait l’avenir de ce programme, à défaut de le rendre pleinement rentable.

Record absolu pour Airbus

Avec ou sans une dizaine d’A380 supplémentaires, le carnet de commandes d’Airbus vient de franchir ce matin la barre des 7 000 appareils, un record absolu. Le titre en profite pour gagner +3,5% vers 86,8€… mais le potentiel d’appréciation pourrait se trouver limiter par la présence de la résistance historique des 89€ établie le 31 octobre dernier, dans l’anticipation de succès commerciaux lors du salon de Dubaï.

Les investisseurs misaient surtout sur les besoins supposés d’Emirates, en l’absence de Qatar Airways, interdit de salon dans le cadre du boycott conjoint de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis qui hébergent ce grand rendez-vous mondial des constructeurs aéronautiques.

Pour avoir plus d’analyses sur Airbus, cliquez ici

Mots clé : - - - - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire