Le come-back spectaculaire des emprunts d’Etat portugais

Rédigé le 18 décembre 2017 par | Toutes les analyses Imprimer

emprunts d'Etat portugaisLes emprunts d’Etat portugais à 10 ans s’envolent. Leur rendement décroît symétriquement de -5 points de base à 1,77%. Il s’agit du plus bas niveau depuis avril 2015 de la note souveraine du pays. En effet, Fitch avait relevé de deux échelons passant de BB+ (high yield, spéculatif) à BBB (investment grade).

Lisbonne a envoyé promener les directives de Bruxelles et son plan d’austérité il y a plus de 3 ans. La capitale n’a ainsi pas hésité à creuser les déficits et à transformer le pays en paradis fiscal pour les retraités provenant de l’étranger.

Désobéir à Bruxelles, ça paye (parfois)

Et l’anti-austérité, la désobéissance aux exigences de réduction des déficits, ça fonctionne (au Portugal en tout cas). En effet, c’est un « petit » pays, qui revient de très loin. Il a été contaminé par la crise bancaire espagnole, mais il n’avait pas commis les mêmes excès de spéculation immobilière que son voisin ibérique. Pour information, le 10 ans espagnol se traite au-dessus de 1,79% ce lundi. Cela représente donc 2 points de plus que le « 10 ans » portugais. Ce dernier se négociait encore à plus de 4,15% il y a 9 mois, soit 2 fois le rendement des bonos.

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Un commentaire pour “Le come-back spectaculaire des emprunts d’Etat portugais”

  1. Effectivement le Portugal ces 2 dernières années à pris Bruxelles à contre pied avec des résultats plus que tangibles à la clé (mais les années antérieures, le SMIC avait été abaissée et d’autres mesures avaient prises afin de gagner de la compétitivité prix en terme de cout salariaux, le smic est désormais à 557 €/mois soit plus de 2 fois inférieur au SMIC français)
    Cet article résume bien le virage vertueux amorcé depuis 2 ans par ce pays
    http://information.tv5monde.com/info/portugal-un-redressement-economique-et-social-qui-prend-bruxelles-contre-pied-190588

Laissez un commentaire