CNP Assurances et Royal Dutch Shell : utilisez le trailing stop

Rédigé le 1 novembre 2011 par | Big caps Imprimer

_______________________________________

Analyste et rédacteur du service de trading Agora CFD
_______________________________________

Si vous voulez vous en tirer dans ces marchés, il y a certaines règles de money management à ne pas occulter. L’une d’entre elles, particulièrement efficace, est celle des stops suiveurs. Très utile dans ces marchés ultra-volatils pour verrouiller vos gains au plus près !

Voyez comment je les ai appliqués pas plus tard que vendredi dernier.

La théorie du trailing stop
Le stop suiveur (ou « trailing stop ») a pour but de réduire le risque d’une position au fur et à mesure de l’évolution du trade. Cela peut être appliqué de manière automatique (c’est par exemple le cas lors de nos Flash Trade* avec les CFD) ; l’utilisation « manuelle » peut également être une bonne alternative. Pour mieux comprendre l’intérêt prenons deux exemples de trades que j’ai faits dernièrement.

_____________________Pour vous aider dans vos trades______________________

Simone Wapler – spécialiste des investissements aurifères – a un message pour vous…

1 700 particuliers suivent les conseils de Simone Wapler pour protéger et faire fructifier leur capital. Depuis janvier 2009, chacune de ses recommandations a rapporté en moyenne 27,2%.

Simone Wapler vous a laissé un message, qui pourrait changer votre avenir financier :

continuez vite votre lecture pour le découvrir…

______________________________________

Et la pratique
Jeudi dernier, j’ai conseillé à mes abonnés d’intervenir simultanément sur deux positions. L’une sur CNP Assurances à l’achat ; l’autre sur ROYAL DUTCH SHELL à la vente (c’était dans la logique de mon analyse technique sur TOTAL, dont je vous ai parlé la semaine passée.)

L’intervention sur CNP Assurances (FR0000120222 – CNP) n’est ni plus moins que l’application d’un des principes de ma stratégie « Onde de Choc » : se positionner sur des valeurs moyennes alors que les big caps décalent fortement pour jouer ce rattrape. C’était le cas jeudi matin à l’ouverture avec les AXA et autres financières qui « gapaient » à la hausse de plus de 10%… tandis que CNP Assurances ne prenaient même pas 1%.

Le rattrapage attendu à donc bien eu lieu et a rapidement permis d’afficher un gain latent confortable sur ce trade.

Graphique : CNP ASSURANCES
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

A l’inverse, et comme je vous le disais pour jouer mon analyse sur les pétrolières, nous sommes rentrés short sur ROYAL DUTCH SHELL (GB00B03MLX29 – RDSA). La pétrolière néerlandaise venait d’annoncer une production trimestrielle en baisse le matin même (phénomène généralement peu apprécié par les marchés, vous en conviendrez).

Graphique : ROYAL DUTCH SHELL
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Bien entrer en position est une chose. Certes. Mais courriez-vous le risque de voir le marché vous prendre à contre-pied sur deux positions initialement gagnantes ? Moi non !

C’est pourquoi dès vendredi, j’ai conseillé à mes abonnés de pratiquer manuellement la fameuse règle du « trailing stop ».

Ne rien laisser au marché
Désormais, en ce début de semaine, notre capital est protégé : même dans le cas d’un reversement de tendance sur nos deux trades, nous avons ramené nos stops de protection à proximité de nos niveaux d’entrée. Entré à 11,10 euros sur CNP Assurances, notre stop est désormais situé exactement à 11,09 euros ; pour ROYAL DUTCH SHELL, vendu à découvert à 26,17 euros, notre stop est désormais situé à 26,38 euros.

En résumé, tout en se laissant l’opportunité d’accroître les gains latents, vous voyez ici que même si les choses devaient tourner mal, notre risque en capital est désormais minime. Risquer de voir des positions largement gagnantes virer au rouge n’est pas dans mes habitudes. Cette approche de peu de « risk » pour beaucoup de « reward » nous réussit d’ailleurs plutôt bien ces deniers mois. La performance globale de notre portefeuille CFD avoisine les 30% depuis juillet 2010.

* Flash Trade = Jouer les statistiques économiques
La publication du PIB US, du chômage ou encore des stocks de pétrole provoquent très souvent de brusques variations intraday. Or, vu la rapidité des mouvements en question (quelques minutes), il est impossible de la traiter manuellement dans l’instant. C’est là qu’intervient la stratégie intraday Flash Trade ! Découvrez comment appliquer cette technique en poursuivant votre lecture.

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire