CNP Assurances : un constat pas forcément à l’amiable

Rédigé le 28 août 2017 par | Actions, Algos Imprimer

La situation se complique singulièrement pour CNP Assurances (FR0000120222 – CNP) : 1 – Au niveau fondamental, une mauvaise nouvelle vient de tomber. Il y a quelques jours, un partenaire de premier plan de CNP (Caixa Economical Federal) informe qu’elle ne renouvellera pas l’accord de partenariat exclusif qui liaient les deux parties. Or Caixa Economical Federal n’est rien de moins que la deuxième banque brésilienne et, pour mettre les choses en perspectives, CNP réalise 32% de son résultat opérationnel et 23% du bénéfice net du groupe via leur filiale commune, Caixa Seguros ! L’année dernière par exemple, les activités au Brésil ont rapporté à CNP Assurances 3,55 Mds€, soit 20% de son résultat net.

2 – Consensus négatif et objectif dépassé. Alors évidemment, les analystes fondamentaux en sont globalement à « alléger » sur le titre, à l’image de JPMorgan qui vient d’ailleurs de dégrader une nouvelle fois son opinion en passant de neutre à sous-pondérer. Pour ne pas arranger les choses, l’objectif du consensus fixait un objectif de valorisation à 18,35€ – objectif atteint et même dépassé puisqu’aujourd’hui le titre s’échange autour de 19,70€.

15% de risque de baisse

Fort logiquement, l’analyse technique montre un risque non négligeable de consolidation.

En vue long terme, CNP a pris 40% de hausse sur un an et vient buter sur une double zone de résistance graphique constituée par la résistance horizontale rouge (« R ») et la résistance (segment rouge oblique) du canal haussier actuel (canal bleu).

Ces deux résistances se rejoignent en ce moment même, sur les mêmes niveaux de prix. Les prix ont commencé à accuser le coup (pastille noire), venant valider le cadrage.

CNP en données hebdomadaires Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Donc si une impulsion baissière se déclenche maintenant, avec le newsflow et les casseroles que lui ont accrochées les analystes, CNP Assurance pourrait bien retourner tester le support (segment vert oblique) du canal haussier actuel, voire de support horizontal (« S ») vers 17/17,30€, une quinzaine de pourcents plus bas.

La vue journalière permet, elle, de zoomer sur la dynamique à court terme et d’analyser les conditions dans lesquelles le titre évolue actuellement.

Dynamique de court terme à risque

CNP en données daily Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

La dynamique est toujours haussière (canal bleu) MAIS les prix ont buté sur la résistance hebdomadaire (RH, que j’ai reporté sur le graphe journalier) ainsi que sur la résistance du canal haussier bleu (dernière petite flèche rouge).

Dans l’idéal, il faudrait un court rebond suivi d’un nouveau signal baissier de la MACD pour valider le début d’une l’impulsion baissière vers le support du canal bleu dans un premier temps, mais surtout vers le support hebdomadaire (SH) que nous avons identifié précédemment.

Et je pense que ce rebond rapide est probable pour trois raisons.

Donc en cas de signal positif (imminent) de la MACD et alors que les prix arrivent dans la zone de la MM150, nous avons une forte probabilité de rebond de court terme. J’ai indiqué ce que pourrait être ce mouvement par les pointillés orange.

Ce que je résume en reprenant une vieille pub concernant des rasoirs jetables à « la première lame lève le poil. La deuxième le coupe ».

Un plan de trade bien ficelé

Donc, en résumé, le plan de trade consiste à : 1- attendre un premier rebond ;

2 – passer vendeur si et seulement si un nouveau signal baissier de la MACD intervient SOUS la zone de résistance RH et sous la résistance du canal de divergence MACD.

3 – Le stop sera placé au-dessus de la zone RH. Je n’indique pas de niveau exact, car si vous placez tous vos stops au même prix, les algos vont aller shooter vos stops pour faire sauter les « petites mains » (que nous sommes). Personnellement, je ne place que des stops de volatilité (cf. comme je l’explique dans mes webinaires) et surtout, je ne place jamais le stop automatiquement dans le carnet d’ordres du broker ; je place une alarme sur ma plateforme de trading, à proximité immédiate du niveau de stop précédemment calculé et si l’alarme sonne… je sors manuellement la position. Je reste ainsi invisible aux algos « chasseurs de stop » qui pullulent sur les marchés. Mais je vous l’accorde, cela demande d’être devant ses écrans… ce que vous ne pouvez pas forcément faire de votre côté. Si ce plan de trade se déroule conformément à mes attentes, nous aurions un ratio de risque/rendement de l’ordre de 8. C’est à dire vous risquez « 1 » (votre stop) pour gagner 8 (si ça marche et si l’objectif est touché) et avec cela, votre compte de trading sera largement positif !

Bonne semaine,

Gilles,

Mots clé : - -

Gilles Leclerc
Gilles Leclerc
Trader

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Laissez un commentaire