CLUB MED : une montée en gamme qui ne porte pas ses fruits

Rédigé le 13 décembre 2013 par | Mid et Small Caps Imprimer

L’OPA de CLUB MED (FR0000121568) traîne en longueur. Cette dernière a été lancée fin mai 2013 par un tandem formé par le Chinois Fosun et Axa Private Equity au cours de 17,50 euros. Suite au recours déposé par des actionnaires minoritaires concernant le prix de l’offre, l’opération a investi le domaine du contentieux et la cour d’appel de Paris a fixé au 27 février prochain la date d’audience des plaidoiries. En d’autres termes, l’OPA ne sera pas entérinée avant mars 2014, soit près de 10 mois après le lancement de l’offre… C’est incroyablement long et bien supérieur aux délais habituels prévalant dans ce genre d’opérations (3 mois max).

• Des tarifs exorbitants pour de bien piètres résultats

Et que dire des résultats du groupe ? Personnellement, je n’arrive pas à comprendre pourquoi, avec les tarifs haut de gamme que pratique le CLUB MED, les marges du groupe sont si faibles. Tenez, sur l’exercice 2012-2013, clôt fin octobre, le chiffre d’affaires a reculé de 3,5% à 1,4 milliard d’euros tandis que la rentabilité opérationnelle n’est que de 2,3%. De même en ce qui concerne le résultat net. Si en 2011-2012, le bénéfice net part du groupe était de 2 millions d’euros, il se transforme en une perte nette de 9 millions d’euros sur l’exercice 2013…

Certes, le secteur du tourisme est en crise. Le groupe a d’ailleurs expliqué que le recul de l’activité en Europe-Afrique, les coûts des villages non exploités et les coûts de développement des nouveaux villages avaient pesé. Ca, je peux le comprendre. Ce que je ne comprends pas en revanche c’est pourquoi la montée en gamme du CLUB MED vers le luxe ne se transforme pas dans les comptes. Avec des prix aussi exorbitants on aurait pu s’attendre à avoir une meilleure rentabilité.

Vous voulez un exemple ? Supposons un couple avec deux adolescents de 12 et 14 ans voulant célébrer les fêtes de fin d’année en Martinique dans le village des Boucaniers. Le couple part du 30 décembre au 6 janvier. Avez-vous une idée du prix d’un tel voyage ? Eh bien il coûte la bagatelle de 14 189 euros ; tout compris pour quatre personnes. Vous rendez-vous compte du budget qu’il faut pour seulement 7 jours de vacances ? Si cette famille décide de partir le 18 janvier dans ce même village – hors période scolaire donc –, elle devra tout de même débourser 10 425 euros. Cela reste encore très cher, vous en conviendrez.

Bref, j’ai du mal à comprendre une si faible rentabilité pour un groupe qui pratique de tels prix et qui a complètement changé son image. D’ailleurs, ne croyez pas que, dans les prochaines années, celle-ci va exploser. D’après les analyses que j’ai pu me procurer, la marge nette ne sera que de 2,2% en 2015… Personnellement, je pense que le CLUB MED se fourvoie totalement dans sa stratégie de montée en gamme – n’oubliez pas ce genre de repositionnements n’est pas toujours forcément gagnant… Peut-être faudrait-il mieux arrêter là les frais de cette course effrénée vers toujours plus de luxe. Surtout si les prestations proposées ne suivent pas

• Et l’action dans tout ça ?

En tout état de cause, l’action aux cours actuels est quasiment sur ces cours d’OPA et il me semble qu’il faudra apporter ses titres à l’offre quand il sera possible de le faire. Les ratios sont extrêmement généreux avec par exemple un PER de 17 sur 2015 – année de la marge nette supérieure enfin à 2%. Voilà un titre vraiment bien pricé aux cours actuels.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

Eric Lewin vous propose 3 mois d’essai Satisfait ou 100% remboursé !

Les articles de Small Caps Confidentiel vous passionnent ? Vous aimeriez détenir plus d’informations pratiques pour investir ? Plus de conseils pour engranger les plus-values ?

Découvrez aujourd’hui la lettre d’investissements d’Eric Lewin dédiée aux petites et moyennes valeurs de la cote – et bénéficiez d’une garantie de 3 mois Satisfait ou 100% Remboursé !

Toutes les caractéristiques de sa lettre sont dans ce message spécial…

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Un commentaire pour “CLUB MED : une montée en gamme qui ne porte pas ses fruits”

  1. SCConfidentiel : CLUB MED : une montée en gamme qui ne porte pas ses fruits $CS http://t.co/pPfK48kaYX

Laissez un commentaire