Claranova : il y a plus de 30% à prendre !

Rédigé le 13 septembre 2018 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps Imprimer

Fin août, j’évoquais dans ces colonnes la situation du segment des small et mid caps, qui me semblaient reprendre du poil de la bête par rapport aux grosses capitalisations. Il se trouve que c’est encore la tendance après la rechute qu’a déploré le CAC40 au début du mois.

Pour cette raison, je vous propose un petit focus sur l’une des valeurs que nous détenons en portefeuille avec mes abonnés du service BAQ PRO : Claranova (FR0004026714-CLA). Si je vous parle spécifiquement de l’ex-Avanquest Software, c’est parce que cette société regroupe tous les critères que j’affectionne pour réaliser un beau trade. A la fois sur le plan fondamental, mais également sur l’aspect technique.

Une croissance à deux chiffres, rare pour une « tech » française

Pour ce qui est du newsflow, la tendance reste porteuse. Claranova a publié ses ventes annuelles pour son exercice 2017/2018 (la société est en exercice décalé) le 8 août dernier, et avec un chiffre d’affaires qui a dépassé les 160 M€, soit une hausse de 32% à taux de change constants, sa dynamique actuelle n’a rien à envier à celle des GAFAM et autres mastodontes américains du secteur technologique.

Par ailleurs, à l’exception peut-être de Dassault Systèmes, les acteurs français de ce dernier à même de dégager comme Claranova un taux de croissance à deux chiffres sont très rares. Ne reste plus « qu’à » devenir rentable (le talon d’Achille de cette recovery en marche), et je pense qu’une fois dans le vert le statut de penny stock (titre cotant moins de 1€) du groupe aura vécu. Verdict à suivre le 2 octobre prochain avec les résultats annuels !

Au passage, en évoquant ce cap symbolique des 1€, il n’est pas inintéressant de rappeler qu’un programme de rachat d’actions est toujours actif sous ce seuil. Afin de renforcer son autocontrôle, le management poursuit en effet ses rachats de titres sous les 1€, ce qui témoigne de sa confiance en l’avenir…

En résumé, et alors que le business continue à se développer, comme en a encore témoigné la signature cette semaine d’un contrat de la division myDevices de Claranova avec le géant chinois Alibaba, j’ai envie de partager avec vous mon relatif optimisme concernant l’évolution de ce dossier. D’autant que, d’un point de vue graphique, le titre affiche une belle figure de consolidation comme je les aime.

Graphe action Claranova en Bourse

Cliquez sur le graphique pour l’afficher en grand

Une configuration propice à une nouvelle impulsion

Depuis le premier trimestre, nous avons en effet pu voir se former une belle figure de réflexion en triangle (les rectangles bleu clair). Or, avec des volumes majoritairement présents dans la hausse (les flèches rouges en partie basse de graphique), nous voilà justement dans un type de configuration que j’affectionne.

Il faut bien garder à l’esprit qu’en Bourse, plus un titre « réfléchit » et passe de temps dans une figure de ce type, plus l’impulsion qui suit est forte en cas de sortie de ladite figure. Comme j’ai déjà eu l’occasion de vous l’expliquer, c’est un peu le même principe qu’un ressort : plus il est compressé longtemps et plus, quand on le relâche, l’énergie qui est libérée est forte.

S’agissant de Claranova, après une entrée dans le triangle dans la hausse en début d’année, il y a statistiquement deux chances sur trois pour que la sortie se fasse dans le même sens. Par le haut donc.

Auquel cas, un ralliement des plus hauts annuels à 1,20€ en cible de Fibonacci (report de la « bouche » du triangle depuis le point de sortie, les flèches noires à double sens) n’aurait rien de surprenant…

Engie : si ça doit rebondir, c’est maintenant !

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Mots clé : - - -

Laissez un commentaire