Inscrivez-vous gratuitement à La Bourse au quotidien


La City a besoin du Brexit pour survivre

Rédigé le 17 mars 2017 par | A la une, Analyses indices, Europe Imprimer

Au cours de la campagne du Brexit, un seul argument fut assez absurde pour m’exaspérer sérieusement : si l’Angleterre quitte l’UE, le rôle de Londres comme centre financier sera compromis. La City aurait besoin d’être dans l’UE pour capter les marchés de l’UE.

Ceci est tellement ridiculement stupide que cela dépasse l’entendement. C’est le genre de bêtise qui m’a fait quitter le secteur financier pour devenir trapéziste voltigeur à Phuket. De nos jours, on peut dire n’importe quoi sous prétexte qu’on est commentateur financier ou responsable politique. Si quelqu’un avait une telle attitude à 11 mètres au-dessus du sol, c’est l’hôpital assuré.

Les centres financiers prospèrent précisément parce qu’ils se trouvent hors de certains endroits comme l’UE. Singapour a connu son essor alors que Kuala Lumpur restait à la traîne. Hong Kong a décollé alors que les pays alentours battaient de l’aile. La Suisse continue à s’enrichir, principalement parce qu’elle évite les absurdités politiques de la zone euro même si elle en est entourée. L’Islande est au beau milieu de l’Atlantique et pourtant elle est devenue un grand centre financier pour les fonds européens.

Même les centres financiers à l’intérieur de l’UE et de la zone euro ne prospèrent qu’en enfreignant les règles. L’Irlande a régulièrement des problèmes à cause de ces mêmes politiques pro-business qui en font un centre financier. Chypre, le Luxembourg, le Lichtenstein, Malte et d’autres paradis fiscaux et centres bancaires en Europe sont en train de perdre leur statut à cause de politiques européennes visant à le modifier.

Mais les Britanniques, liés à l’Europe, ont la plus grande preuve qui existe : Londres est le centre financier de l’Europe alors qu’ils n’ont même pas l’euro.

la city

Les futures sur l’eurodollar sont liés au Libor – London Interbank Offer Rate. Chaque centimètre qui les sépare de l’UE et qu’ils parviennent à maintenir a bien servi la City.

Qu’est-ce qui fait que la City est un centre financier si propice ?

Ce sont typiquement les raisons pour lesquelles les Britanniques doivent quitter l’UE. Le système juridique britannique est excellent dans le domaine de la haute finance. La politique britannique est bien plus stable et prévisible que celle de l’UE. La Grande-Bretagne est réputée pour avoir d’excellents liens commerciaux avec des pays avec lesquelles l’UE a des problèmes. Tout cela est menacé au sein de l’UE. Toutes les opportunités se trouvent hors de l’UE.

La Banque Centrale Européenne a déjà tenté d’empêcher des pays hors de la zone euro d’être sur les marchés de change de l’euro. Cela a été un échec, grâce à une décision de justice de la plus haute cour de l’UE.

Plus l’UE prendre des mesures autoritaires contre les transactions financières, plus Londres verra venir vers elle des entreprises de l’UE. Il suffit de regarder les programmes politiques de l’UE qui souhaitent une taxe sur les transactions financières. Rien ne pourrait être plus stupide si un centre financier devait être établi au sein de l’UE.

Mais qu’adviendra-t-il de ces génies de la finance actuellement employés dans des banques étrangères qui ne pourront plus vivre au Royaume-Unis après le Brexit ? Eh bien, si le RU est assez stupide pour rendre la vie difficile à des immigrants qualifiés, alors il mérite d’être battu par Paris. La vraie question est de savoir si l’Europe les laissera partir. Si oui, les professionnels de la finance continueront de fuir l’UE. Au lieu d’aller à Singapour ou à Hong Kong, ils viendront à Londres, à nouveau.

par Nick Hubble

 

Mots clé : - - -

La Rédaction
La Rédaction

7 commentaires pour “La City a besoin du Brexit pour survivre”

  1. Tout a fait d’accord!

  2. L’usine à gaz des technocrates européens a montré ces limites; c’est en tout cas ainsi que j’interprète le Brexit. Pour autant, l’ingénierie financière anglo-saxonne ne peut tout exiger, sans compter que nombre de problèmes actuels sont en partie hérités des expérimentations pré 2007…
    Un peu de bon sens et de pragmatisme devrait faire avancer les choses.

  3. Merci.

  4. Très Bien
    Je m’étonnais que personne n’ait osé le dire au moment du vote sur le Brexit.
    Et ceux qui voyaient déjà Paris comme centre financier de l’Europe …!!

  5. Voilà. On ne peut plus dire ce qui est vrai

  6. Même si Londres restera une grande place financière, pourquoi certaines banques prévoient déjà de transférer certaines de leurs activités en Europe ?

    https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0211704002690-brexit-hsbc-va-deplacer-1000-emplois-de-londres-a-paris-2058141.php

  7. A quand le Frexit ?
    « les premiers qui sortiront de l’euro sont ceux qui s’en sortiront le mieux » Joseph Stiglizt

Laissez un commentaire