CIS : la small la plus internationale

Rédigé le 7 octobre 2011 par | Mid et Small Caps Imprimer

CIS : la small la plus internationale

Rares sont les valeurs à afficher une performance positive depuis le début de l’année. C’est pourtant le cas de CATERING INTERNATIONAL SERVICES (FR0000064446 – CTRG) que nous baptiserons CIS : elle affiche une hausse de 17% depuis le 1er janvier.

CIS opère là où vous n’irez sans doute jamais

La société est le spécialiste du catering en milieux hostiles. Le catering ? Cela consiste à nourrir, loger, proposer des services à des personnes expatriées à l’autre bout du monde, quelles que soient les conditions. CIS est implantée dans quarante et un pays et sur cent cinquante sites. Pas mal pour une société qui n’a pas encore vingt ans !

Le groupe vient de démarrer ses opérations en Irak en début d’année et au Pérou plus récemment – elle a signé six contrats miniers et de BTP pour un chiffre d’affaires de plus de 12 millions de dollars (on raisonne en dollar dans l’activité de catering).

Sa présence mondiale est assez équilibrée avec 29% de son chiffre d’affaires en Afrique, 23% en Asie Centrale et Océanie ou encore 23% en Afrique du Nord. Peu d’entre vous se sont rendus en vacances dans les endroits ou CIS est implantée. Avez-vous déjà été en Mauritanie, en Erythrée, au Yémen, au Turkménistan ou encore en Centrafrique ? Il y a sans doute plus touristique comme destination.

Le groupe est le leader du catering offshore avec plus de trente plateformes sur lequel il opère. Ils vont s’occuper de tout (logement, nourriture, services) sur une plateforme dans la golfe d’Aden par exemple (au large du Yémen).

 

Evidemment, CIS est aussi présente dans les BRICS et devrait accroître sa présence au Brésil.  Sa filiale CIS Brasil y est le deuxième contributeur en terme de chiffre d’affaires. Il se murmure qu’au vu des investissements à réaliser dans le pays, le groupe pourrait bien ouvrir le capital de sa filiale.

J’entends évidemment vos critiques sur les risques géopolitiques des régions dans lesquelles elle opère. Mais le chiffre d’affaires du groupe est très atomisé. De plus, CIS a tendance à parfois ouvrir le capital de ses filiales à des acteurs locaux, comme par exemple en Angola ou en Mongolie. Cela permet tout de même d’amoindrir les risques exogènes.

Des résultats très solides

Le carnet de commandes du groupe est bien rempli avec environ 440 millions de dollars de prises de commandes (ce qui fait 330 millions d’euros avec une parité euro/dollar à 1,33 environ).

Le premier semestre a été très bon avec un chiffre d’affaires en progression de 42% à 125M€ grâce à la montée en puissance du catering dans le secteur minier qui représente maintenant 48% du chiffre d’affaires. Mais la rentabilité se tasse en raison du démarrage de nombreux contrats.

Rien de grave bien entendu car sur le premier semestre, le résultat opérationnel progresse de 40% à 7,9M€. La marge opérationnelle ressort ainsi à 6,3%. Ne vous attendez pas dans cette activité à avoir de fortes marges… Nous ne sommes pas dans la sphère Internet mais dans une industrie.

Le résultat net progresse de seulement 18% à 4M€, provoquant un tassement de la marge nette à 3,2%. En fait, cela est dû à une perte de change. Selon mes calculs, 2011 pourrait voir un léger tassement des marges mais franchement, rien de grave du tout.

CIS peut également compter sur une situation financière très saine avec notamment une trésorerie nette de l’ordre de 25M€. De quoi réaliser des opérations de croissance externe, comme l’a répété le PDG du groupe, Régis Arnoux, actionnaire avec sa famille à hauteur de 54% du capital.

CIS a eu un parcours boursier étonnant avec une progression de 161,8% en cinq ans. C’est énorme d’autant que sur cette période l’indice CAC Small a perdu 28% – et je ne parle pas du CAC 40 qui a chuté de 44% sur cinq ans. A 69 euros ces jours-ci, le cours me semble un peu trop haut et si j’étais vous, j’attendrais un petit repli sur les 60€.

Mots clé : - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

2 commentaires pour “CIS : la small la plus internationale”

  1. […] Plus d’analyse sur CIS AKPC_IDS += "5879,"; […]

  2. […] International Services (FR0000064446) est le spécialiste du catering en milieu hostile, sans doute l’une des small caps les plus internationale. AKPC_IDS += […]

Laissez un commentaire