La chute de Facebook ? Ce sont les gains de juillet qui s’évaporent pour les FAANG

Rédigé le 26 juillet 2018 par | Actions, Analyses indices, Indices, sociétés et marchés, Trading, Bourse, US Imprimer

Facebook,- smiley qui pleure- bourse Facebook décroche - La valorisation globale des FAANG (Facebook, Amazon, Apple, Nvidia, Google) Facebook décroche de -18,8% et perd un peu plus de 100Mds$ de capitalisation. C’est un record historique absolu mais cela a failli être bien pire puisque « FB » a chuté jusqu’à -24% en transactions électroniques mercredi soir, ce qui correspondait à une désintégration de -150Mds$.

Et même avec une perte de -19%, le titre reste positif depuis le 1er janvier (ça se joue à pas grand chose mais symboliquement, c’est important).

L’impact sur le Nasdaq est incontestable mais d’ampleur limité par rapport aux anticipations les plus alarmistes : avec un repli de -0,8%, nous sommes loin d’une perte de -1,5% comme observé en préouverture.

31% de plus-value sur les FAANG depuis le 1er janvier

La valorisation globale des FAANG (Facebook, Amazon, Apple, Nvidia, Google) décroche cependant de 2,9% aujourd’hui mais elle avait grimpé la veille de 2,4%, contribuant largement à la hausse de 1,2% du Nasdaq et l’établissement d’un record absolu à 7 933 points.

Pour qui a investi la totalité de son portefeuille dans les FAANG au 1er janvier, la plus-value reste encore supérieure à 31%… mais cela fait mal au cœur de songer que ce score était de 35% à la clôture mercredi soir : les gains du mois de juillet (le meilleur depuis janvier) sont carbonisés.

Les excuses de Facebook ne suffisent plus à Wall Street

Mots clé : - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire