Chute de 4 000 points pour le Dow Jones Industrial en 2012 ?

Rédigé le 15 mars 2012 par | Autres indices, US Imprimer

Cette valeur biotech pourrait vous rapporter jusqu’à 300% de gains !

Elle s’apprête en effet à commercialiser une nouvelle molécule au second trimestre 2012, et cela pourrait révolutionner le traitement du cancer. Nos spécialistes sont formels : ACHETEZ !

Tous les détails sur cette molécule qui pourrait aider des millions de patients souffrant de certaines formes de cancer, vous attendent ici…

A l’heure où la situation s’apaise sur les marchés avec le répit pour la Grèce, à l’heure où l’obligataire se détend en Espagne ou en Italie grâce à la BCE, à l’heure où le CAC 40 a dépassé franchement les 3 500 points, une chute de 4 000 points du Dow Jones Industrial vous semble assez improbable.

Mais c’est bel et bien ce à quoi a s’attend Joe Granville pour cette année lors d’une interview qu’il a donnée sur Bloomberg (vous la retrouverez ici).

Essayons donc d’y voir plus clair…

Qui est Joe Granville ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, revenons sur l’homme. Joe Granville est un célèbre technicien de marché américain. Il est à l’origine de l’OBV (On Balance Volume). Cet indicateur technique permet de mesurer la force d’une tendance grâce à la pondération des volumes.

Sa méthode de calcul est très simple : on additionne les volumes de la séance à l’OBV de la veille si la séance est haussière (clôture plus haute que le cours d’ouverture) – on les soustrait à l’OBV précédent dans le cas d’une séance baissière. Or, comme tout le monde le sait, sur les marchés les volumes doivent accompagner la tendance. L’indicateur OBV permet donc de légitimer ou non la tendance observée sur les cours.

Eh bien depuis quelques semaines, cet agrégat n’y est plus. Aussi, alors que le momentum commence également à décroître, il s’agit d’un signal d’alerte pour Granville. Voici l’illustration sur le graphique du Dow Jones Industrial :

Graphique: Dow Jones Industrial
Pour agrandir le graphique, cliquez dessus

Son anticipation

Dans l’interview donnée sur Bloomberg, Joe Granville s’attend à une chute de 1 000 points par trimestre cette année sur le Dow Jones Industrial. Donc globalement 4 000 points sur l’ensemble de l’année. Par rapport aux niveaux actuels, cette chute ramènerait l’indice proche des 8 000 points (soit une chute de plus de 30%).

Or, si ses prédictions s’avèrent exactes, il faut s’inquiéter aujourd’hui car alors que nous sommes déjà à la mi-mars cela voudrait dire que nous allons assister à une baisse très rapide… dans les deux semaines à venir !

Son track record ?

Tout intervenant de marché, analyste, trader ou même journaliste mesure la performance des ses conseils par un track record.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les avis sont partagés sur la pertinence des prédictions de Joe Granville. C’est notamment le cas de Mark Hulbert. Cet homme est le fondateur d’un portail (« HFD », Hulbert Financial Digest) qui traque les performances de plus de 160 lettres ou sites financiers américains depuis plus de quarante ans. Et ses commentaires à l’égard de Joe Granville ne sont guères flatteurs. En effet, Joe Granville arrive dans le bas du classement des performances depuis 25 ans. Selon les calculs, il ressort en perte moyenne annualisée de 20% sur la période.

En fait de tels chiffres s’expliquent tout simplement par le profil de Joe Granville. L’idée de ces « interventions » est souvent de prédire l' »exceptionnel ». Il a donc souvent tort. Par contre, quand il a raison, les gains sont à la mesure des risques pris. C’est d’ailleurs ainsi que la lettre de Joe Granville est arrivée en tête du hit parade du « HFD » pendant deux années depuis 1980. N’oublions pas non plus qu’il avait également vu juste en 2009 en prédisant deux années de hausse des marchés.

Il y a donc du pour et du contre dans la méthode de Granville. Les spéculateurs l’apprécieront tandis que les investisseurs de moyen terme ne verront en lui qu’un illuminé.

Mon avis ? Toutes les opinions sont bonnes à entendre. Mais sachez ne pas tout prendre au pied de la lettre. Prenez du recul. En ce qui me concerne, krach des marchés ou non, l’important est d’agir en fonction de ce que nous dira l’analyse technique avec le meilleur timing possible.

C’est d’ailleurs grâce à ma stratégie qu’en pleine débâcle boursière, en août dernier, nous avions réalisé une belle performance mensuelle avec mes abonnés. [Ndlr : Mathieu vous explique ici comment il a réalisé, depuis la création de son service en juillet 2010, une performance cumulée (gains + pertes) de +875%, avec des gains rapides à deux voire trois chiffres…]

Mots clé : - - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire