Cacophonie franco-espagnole autour du quantitative easing de la BCE ?

Rédigé le 20 octobre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

Alors que  Christian Noyer (le gouverneur de la Banque de France) venait tout juste de déclarer que le calibrage actuel du programme d’assouplissement quantitatif de la Banque centrale européenne est le bon et n’a pas besoin d’être ajusté, Luis Maria Linde, le gouverneur  de la banque centrale d’Espagne vient de déclarer que l’inflation est loin de se rapprocher des objectifs de la BCE et que de ce fait, le quantitative easing de 60 Mds€/mois mis en place en début d’année peut être étendu (rallongé) ou augmenté (renforcement des rachats d’actifs mensuels).

À 48 H de la réunion de la BCE, allez savoir lequel des ces éminents personnages exprime vraiment la ligne stratégique que défendra Mario Draghi ce jeudi…

Mots clé : - - -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire