Chine: la PBOC grande pourvoyeuse de croissance

Rédigé le 11 décembre 2017 par | A la une, BCE, Fed, Indices, sociétés et marchés Imprimer

PBOCLa Fed va resserrer le loyer de l’argent de 25 points, ce mercredi. La BCE va réduire de moitié son Quantitative Easing (QE) au 1er janvier. La normalisation monétaire semble en bonne voie. Pourtant, les marchés obligataires ne bronchent pas. Grâce en soit rendue à Banque Centrale chinoise (PBOC) qui, elle, laisse les vannes monétaires grandes ouvertes…

La croissance chinoise dépendante des bonnes œuvres de la PBOC

La Chine n’injecte pas des liquidités… elle arrose son économie à coup de grande lance à incendie. Une démarche qui permet aux banques locales de prêter « à livre ouvert ». En d’autres mots, elles accordent autant de crédit que les emprunteurs en réclament. Rien que ça…

Sur le seul mois de novembre, les banques chinoises ont offert l’équivalent de169 Mds$ de nouveaux prêts en yuans. Après quelque 100Mds$ en octobre. Ainsi, le financement social total s’est accru de +60%, à 255Mds d’équivalent $.

Pour remettre les choses à l’échelle, c’est plus que l’ensemble de tous les « QE » de toutes les banques centrales qui s’y livrent encore en cette fin 2017 (BoJ, BCE, BNS, etc.).

Pour bien saisir d’où provient le miracle de la croissance chinoise (+6,8%), la masse monétaire « M2 » (crédit au sens large) a explosé de +9,1% le mois dernier contre +8,8% à la fin d’octobre.

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Mots clé : - -

Laissez un commentaire