La Chine est-elle sur le point de faire chuter les marchés ? (1/2)

Rédigé le 1 février 2017 par | Taux & Devises, yuan Imprimer

La rhétorique anti-chinoise de Trump va-t-elle déclencher une nouvelle guerre des devises avec la Chine ? Si oui, la Chine pourrait bien devancer l’appel et dévaluer le yuan, ce qui ferait chuter les marchés.

Les dernières dévaluations du yuan ont fait chuter les marchés de 10%

Dans ce cas, et en quelques semaines, le Dow Jones pourrait plonger sur les 18 000 points, et le S&P500 revenir à 2 000 points, engloutissant ainsi des milliers de milliards de dollars.

Ce n’est pas une vue de l’esprit. Une dégringolade de plus de 10% s’est déjà produite à deux reprises de ces 18 derniers mois, sur les indices boursiers américains.

Rappelez-vous : la première fois, c’était en août 2015. La seconde, en janvier/février 2016. A chaque fois, c’est la conjonction du renforcement du dollar et de l’affaiblissement du yuan qui l’a provoquée.

Cela pourrait se produire à nouveau. Et vous devez comprendre ces dynamiques, aussi bien pour éviter des pertes que pour engranger des gains en vous positionnant avant l’effondrement.

Le yuan et le dollar : voici une courte synthèse du tableau d’ensemble

De début mars à mi-mai 2016, le yuan est resté stable par rapport au dollar, et le dollar s’est déprécié par rapport au yen et à l’euro. Les actions américaines ont enregistré une forte hausse, le Dow Jones est passé d’environ 16 000 à près de 18 000 points. Apparemment, tout était au mieux dans le meilleur des mondes.

Malheureusement, la Fed n’a pas pu en rester là. Au lieu de fêter cette trêve sur le front des guerres des devises, elle a commencé à évoquer un éventuel relèvement des taux pour les mois de juin ou juillet.

Ce discours aux intonations hawkish a été tenu par plusieurs présidents de réserves fédérales régionales, notamment James Bullard, Loretta Mester et Esther George. Le dollar a grimpé de près de 4% en quelques semaines. Sur le marché des changes, c’est colossal car les changements se situent habituellement bien en-dessous de 1%.

A ce stade, la Chine a eu l’impression de s’être fait doubler par les Etats-Unis, et elle a amorcé une nouvelle dévaluation par rapport au dollar. Cette nouvelle dévaluation, que nous appelons « dévaluation de la trahison » a été furtive car la Chine a agi petit à petit, chaque jour, au lieu de procéder à une énorme dévaluation du jour au lendemain.

DEVALUATION

La dévaluation choc et la dévaluation furtive ont toutes deux eu lieu alors que le dollar se renforçait sur l’anticipation d’un relèvement des taux américains. Cette anticipation a été alimentée par la Fed, qui a commencé à évoquer les relèvements. Résultat, le dollar s’est renforcé et la dévaluation chinoise s’est amorcée.

Qu’est-ce que tous ces mouvements liés aux guerres des devises ont à voir avec les actions américaines ?

Pour le comprendre, lisez la suite de cet article

Mots clé : - - - - -

Jim Rickards
Jim Rickards
Rédacteur en chef de Strategic Intelligence

James G. Rickards est le rédacteur en chef d’Intelligence Stratégique, la toute nouvelle lettre d’information lancée par Agora Financial aux Etats-Unis. Avocat, économiste et banquier d’investissement avec 35 ans d’expérience sur les marchés financiers de Wall Street, Jim est également l’auteur de Currency Wars et de The Death of Money, deux ouvrages devenus best-sellers du New York Times. Enfin, Jim est également chef économiste pour le fonds d’investissement West Shore Group.

Il est également rédacteur en Chef de Trades Confidentiels et Alerte Guerre des Devises.

En savoir plus sur le service d’Intelligence Stratégique.

Laissez un commentaire