Des chiffres de l’emploi inexplicables, une absence de réaction qui s’explique très bien : c’était programmé comme ça !

Rédigé le 6 octobre 2017 par | Statistiques et données macro, US Imprimer

C’était écrit d’avance, cousu de fil blanc… et nous n’avons guère de mérite à voir nos anticipations de la veille validées cet après-midi avec les chiffres de l’emploi US.

chiffres de l'emploiC’est pire que prévu mais les investisseurs ne lèvent même pas le coin du sourcil et les indices boursiers ne décalent même pas de 0,1% et Wall Street s’apprête à consolider à plat ses 8 séances de hausses consécutives.

Dans le détail, le NFP ressort aux antipodes du consensus avec 33 000 emplois perdus au lieu de +80 000/+90 000 anticipé, les économistes tenant compte d’une forte réduction des embauches dans le Sud des Etats-Unis, liée aux cyclones qui ont affecté le Texas puis le Floride.

N’espérez pas vous consoler avec la révision à la hausse des créations d’emplois en août (+13 000 à 169 000), car le mois de juillet est révisé fortement à la baisse, à +137 000 contre +188 000 initialement).

Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises : le taux de chômage attendu inchangé à 4,4% s’est fortement contracté, à 4,2% !

Pas d’embauches (pour la première fois depuis l’été 2010) mais (beaucoup) moins de chômage… décidément, le terme « statistique » rime résolument avec « magique ».

Mais le chiffre peut-être le plus important, c’est la hausse de +0,5% des salaires, à +2,9% contre +2,7% en rythme annuel : le voilà l’argument massue en faveur d’une hausse des taux en décembre.

Tremblez investisseurs, avec ce dérapage salarial vertigineux et le « full plein emploi » du mois de septembre (Donald Trump a dû envoyer sur les côtes des centaines de milliers d’Américains en secret pour éponger le déluge d’Irma et Harvey puis Maria avec des essuie-tout, comme à Porto-Rico) l’inflation revient en rugissant cet automne.

Des chiffres de l’emploi US affectés par de multiples biais statistiques et météorologiques

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire