Taux de chômage, l’imposture continue : les chiffres de l’emploi US, ni bons ni mauvais

Rédigé le 4 décembre 2015 par | Toutes les analyses Imprimer

C’était le chiffre le plus attendu de la semaine, du mois, du trimestre…

Ouf, ce n’est ni extraordinairement bon, ni déplorable : selon le Département du Travail, l’économie américaine a créé un peu plus d’emplois que prévu en novembre : 211.000 nouveaux postes (non agricoles) en novembre, soit un peu plus que les 200.000 attendus.

Le seul secteur privé revendique 197 000 emplois, soit 20 000 de moins que les 217 000 annoncés par le cabinet ADP mercredi… mais l’estimation d’octobre avait été sous évaluée de 80 000.

Le taux de chômage des États-Unis s’est maintenu officiellement à 5,0% (multipliez au moins par 3 pour obtenir le taux réel), le taux de participation au marché du travail (population travaillant/population active) reste catastrophique à 62,5%.

Mais pour justifier la prochaine hausse de taux, Janet Yellen invoque la possibilité du début d’un commencement de « frémissement » du côté des salaires.  L’inflation par les salaires… qui y croit encore ? Probablement pas Wall Street !

 

Mots clé :

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire