Comment passer d’un retour sur investissement de 1% à un retour de 100% ? La réponse avec les CFD…

Rédigé le 2 novembre 2009 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Les CFD sont des « Contrats Financiers pour Différences », des instruments financiers modernes qui permettent de trader une très large gamme d’actions, d’indices et de matières premières (or, argent, pétrole, grains…). Ils reflètent les mouvements de l’actif sous-jacent et permettent de réaliser des plus ou moins values si cet actif bouge en accord avec la position prise.

Ici, l’investisseur n’achète pas et ne vend pas l’actif sous-jacent, il ne le possède à aucun moment. La position est prise par des banques avec lesquelles travaille l’intermédiaire financier. Il s’agit en fait d’un contrat entre le client et son broker. Ce contrat stipule que la différence, plus ou moins value, résultant de la position sera crédité ou débité sur son compte. D’où le nom de « Contrats Financiers pour Différences ». Ces instruments sont de plus en plus à la mode, car ils présentent de nombreux avantages pour l’investisseur particulier.

◊ Effet de levier important pour trader le monde entier, comme vous le souhaitez

Avec les CFD vous pouvez traiter sur quasiment tous les supports sous-jacents connus : actions de tous pays, indices boursiers, obligations et taux d’intérêts, devises, matières premières (or, pétrole, métaux, grains…), indices sectoriels, etc.

Le plus intéressant, c’est que vous bénéficiez d’un effet de levier largement supérieur au trading traditionnel. Selon l’actif en question, la marge requise peut être de 10% sur actions jusqu’à seulement 0,5% sur les indices boursiers, soit un effet de levier de 200.

Ensuite, ils vous permettent d’adopter n’importe quelle stratégie pour vous adapter aux conditions de marché. Tous les CFD peuvent être vendus à découvert — contrairement aux titres physiques qui sont parfois « interdits à la vente à découvert ». Vous pouvez ainsi jouer les tendances baissières comme haussières ce qui, avec les retournements et la volatilité actuelle, est un avantage certain.

◊ Si vous avez des insomnies, vous pouvez trader la nuit

Pratiquement toutes les plateformes de trading offrent des cotations alors que le marché officiel est fermé. Il devient alors possible de traiter les indices bien que le marché soit fermé. Finies les ouvertures en gap à cause des décalages des marchés américains.

◊ C’est bien beau mais…

Oui, il y a aussi quelques petits inconvénients aux CFD.

Le spread, par exemple. Un spread, c’est l’écart entre le prix d’achat et le prix de vente. Il est au frais du trader, et diminue votre rentabilité sur de très petites variations. Le revenu du broker CFD provient essentiellement du spread effectif sur l’actif sous-jacent.

Et puis, comme pour tout produit qui a un potentiel de gain énorme… le risque est énorme. L’effet de levier est souvent une tentation trop grande pour les traders néophytes qui ont du mal à maîtriser l’appât du gain : quand vous avez un effet de levier de 50, 100, ou même 200… votre risque est d’autant plus grand que si vous êtes dans le mauvais sens par rapport au marché, soit votre broker vous appelle en urgence pour savoir si vous pouvez couvrir votre position… soit il vous coupe sans vous demander votre avis une fois que vous avez perdu 100% de votre mise (ce qui est mieux que 200 fois votre mise). Donc attention : l’effet de levier mal maîtrisé peut se révéler dévastateur !

Je vous ai fait un petit tableau qui permet de vous montrer les différences entre trader un tracker sur le CAC et trader un CFD sur le CAC.

Vous n’avez pas les mêmes marges, pas le même potentiel, mais pas le même risque non plus !

Graphique broker traditionnel/broker CFD

* Dans ces calculs, nous avons utilisé un spread de 1 point et une marge de 1% pour le broker CFD contre une marge de 20% pour le broker traditionnel.

Je fais une journée complète de formation sur les CFD le 13 novembre prochain. Encore une fois, c’est gratuit. Donc n’hésitez pas à venir nombreux !

Mots clé : - - - - - - - -

Romain De La Cretaz
Romain De La Cretaz

6 commentaires pour “Comment passer d’un retour sur investissement de 1% à un retour de 100% ? La réponse avec les CFD…”

  1. Bonjour,

    Je trouve l’article ci-dessus très intéressant, bien que je connais un peu les CFD. Ce qui m’intéresserait, c’est que vous instauriez un système comme Agora-Forex, mais consacré aux CFD uniquement, où vous indiqueriez sur quel titre, indice ou devise acheter des Cfd et quand déboucler la positions.

    En attendant une réponse de votre part, recevez mes meilleures salutations.

    J-P Coquerand.

  2. Bonjour,
    C’est en prévision ! nous vous tiendrons au courant ;
    bon trades !

  3. une journée d’information pourrait être organisée à Lyon car toutes les personnes ne peuvent aller sur Paris

  4. Et pour ceux qui n’habitent pas dans ces villes comment peuvent ils bénéficier de la formation avec BOLLINGER?
    J’ai essayé de jouer sur SAXO BANK mais c’est une catastrophe!
    Je manque d’informations crédibles notamment sur le CAC qui sert de base aux conseils d’AGORA.
    Quand engager un spread? quand l’arrêter?. Le RSI est le seul conseil donné par SAXO, un peu léger pour naviguer efficacement….!
    Aussi vous devez nous aider plus concrêtement.
    Merci

  5. Bonjour

    Il est prévu de réaliser un DVD. Un montage de 2H30 qui reprendra les meilleurs moment de la journée. Nous vous le proposerons prochainement.

    Cordialement

  6. les CFD sont vraiment super ! notamment sur les matières premières, l’or, l’argent, (merci à Devises & Matières) etc..je pratique sur WHSelfinvest et ce broker a un service parfait. Un site avec beaucoup de ressources pédagogiques, et des assistances logicielles absolument remarquables. Ensuite, j’apprends beaucoup de ce site,des articles de vos experts ainsi que des webinaires de Romain Delacretaz, parmi d’autres sources…bravo continuez !

Laissez un commentaire