Ces mid caps qui sortent du lot

Rédigé le 9 octobre 2013 par | Biotechs et Medtechs, Mid et Small Caps Imprimer

J’affirme dans ces colonnes depuis plusieurs semaines que les mid caps tiennent mieux le coup que les small caps tant sur le plan boursier que financier. Plusieurs valeurs moyennes ont ainsi récemment publié des chiffres qui ne démentent pas mes appréciations, bien au contraire.

• Des publications de bonne facture

En tête de ces publications de bonne facture, citons Vilmorin (FR0000052516). Au terme de son exercice 2012-2013 clos en juin dernier, le semencier a réalisé un résultat opérationnel courant de 156,5 millions d’euros, soit 13,7% de plus que l’an passé. Cela nous fait donc une marge opérationnelle de 10,6% – en ligne avec l’objectif révisé en cours d’exercice et de 0,3 point supérieur à l’an passé. Le résultat net est en hausse de 22,9% à 107 millions d’euros et représente 7,3% du chiffre d’affaires (+0,8 point). Pour 2013-2014, Vilmorin anticipe une progression, à données comparables, de plus de 5% de son chiffre d’affaires consolidé et se donne comme objectif de réaliser une marge opérationnelle courante d’au moins 10,5%.

Toujours dans le domaine agricole, Exel Industries (FR0004527638), groupe spécialisé dans les pulvérisateurs pour l’agriculture, le jardin et l’industrie, a publié un chiffre d’affaires 2012-2013 de 739,6 millions d’euros en croissance de 40,8%. Des amis analystes attendaient une trentaine de millions d’euros de moins… Sur le périmètre historique, les ventes atteignent 539 millions d’euros soit une croissance de 2,6% supérieur aux attentes. La contribution des 3 dernières acquisitions (Agrifac, Hozelock, Holmer) s’élève à 200,7 millions d’euros sur l’exercice, sachant qu’elles n’ont pas porté leurs fruits sur l’ensemble de l’exercice. En année pleine, le chiffre d’affaires des 3 sociétés devrait avoisiner 250 millions d’euros. En raison du savoir-faire du management en la matière, on peut rester confiant quant à la capacité d’Exel à intégrer ses acquisitions et à accroître leur rentabilité qui devrait quelque peu peser sur les BPA (bénéfice par action) du nouvel exercice 2013-2014 qui sera en croissance.

_____________________Pour vous aider dans vos investissements______________________

IMPOTS : Nul n’est tenu de payer le prix fort ! Découvrez les conseils de notre spécialiste pour minimiser votre facture fiscale… en toute légalité !

• Ne pas généraliser pour autant

Dans un tout autre registre on signalera qu’Interparfums (FR0004024222) a relevé à plusieurs reprises ses prévisions annuelles depuis le début de l’exercice. Sa dernière guidance en date est en effet 60% supérieure à celle du début de l’année au niveau du résultat opérationnel. D’ailleurs, l’un des analystes qui suivent cette valeur m’a fait remarqué que « le groupe est encore de taille modeste, quelques lancements suffisent à faire des bonds en termes de revenus. Interparfums devrait donc continuer d’enregistrer des niveaux de croissance à deux chiffres d’autant qu’il est à même de saisir toute opportunité de reprise de licence ou de croissance externe qui ferait sens avec près de 200 millions d’euros de trésorerie nette » – ce dernier est à l’achat avec un objectif de 29 euros.

Mais gare à toute généralisation. Mid cap n’est pas synonyme de garantie absolue, d’autant plus si le cours de Bourse a déjà explosé. Le chiffre d’affaires 2012-2013 de Bénéteau (FR0000035164), par exemple, est ainsi ressorti en recul de 1,9% à 815 millions d’euros, en ligne avec les attentes. Avec des frais fixes sous contrôle, le groupe devrait être en mesure de profiter de la reprise des volumes de ventes qui se profile. Néanmoins, il me semble que le cours actuel a déjà intégré cette embellie avec un bond de plus de 50% depuis le début de l’année. A 12,5 euros, le titre se paye près de 12 fois son cash-flow de l’exercice suivant (2014-2015).

En matière de mid caps, le stock picking est une règle absolue d’investissement…

Mots clé : - -

bernardlabrosse
bernardlabrosse

Un commentaire pour “Ces mid caps qui sortent du lot”

  1. SCConfidentiel : Ces mid caps qui sortent du lot $BEN $EXE $ITP http://t.co/g5ueww0TfW

Laissez un commentaire