La Bourse au quotidien

Analyses et conseils boursiers indépendants

Ce sont les baissiers qui font monter le Dow Jones. Explication

Par Gilles Leclerc02 Déc 2016

Aujourd’hui, dans notre point hebdo sur le CAC, nous allons parler du Dow Jones.

Oui, j’ai une bonne raison à cela.

Depuis des semaines, le CAC est plongé dans un coma profond. Aucune dynamique, aucune tendance, l’indice reste bloqué sous la zone de résistance des 4 600 points. Même l’électrochoc des 8% de hausse du pétrole de Mercredi dernier n’a pas réussi à le ranimer.

Ce matin, le CAC40 revient s’appuyer sur les 4 500 points… Nous verrons si la baisse se poursuit et débouche sur une nouvelle dynamique. Mais pour l’instant, je vous rappelle une n-ième fois la stratégie que nous avons mise en place :

  • Garder la couverture (BX4) prise vers 4 530 pts ;
  • Si le CAC arrive à passer les 4 600 pts, il sera toujours temps de la relâcher progressivement.

Maintenant, direction les U.S, si vous le voulez bien.

Là, c’est une toute autre histoire. Car contrairement au CAC 40, les marchés ont littéralement explosé à la hausse depuis l’élection de Trump. Rien que pour le Dow Jones, la progression fut rapide et spectaculaire

Le Dow Jones dépasse toute résistance

161202_djiah

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Mais… où cela a-t-il conduit l’indice US ? Sur une double résistance graphique !

1 – La Résistance « R », identifiée dans notre dernière analyse trimestrielle du DJIA. Pour rappel, voici ce que je disais début octobre : « Avec la résistance (« R » – segment rouge horizontal) qui se situe vers 19 500 points, donc à dire à moins de 5% (comme pour le SP 500), ma conclusion sera la même : le jeu n’en vaut pas la chandelle. Contentez-vous de conserver vos positions ! »

2 – La résistance oblique (violet pointillé) Le DJIA évolue à la hausse dans des canaux obliques de même amplitude – ce sont les canaux pointillés violets ; l’amplitude est indiquée par les flèches violette. Vous remarquerez que les 4 derniers contacts avec cette résistance (flèches rouges) ont tous donné lieu à des consolidations. Certaines étant même particulièrement saignantes. Le DJIA étant au contact de cette résistance : Warning !

Maintenant, je vous propose de « faire parler les graphes » et d’analyser les rouages (sordides – vous allez voir) de ce qui, contre toute attente, a causé une telle explosion du Dow Jones.

En fait, ce sont les baissiers qui ont fait monter le Dow Jones.

Suivez-moi bien.

Le graphe qui suit est exprimé en bougies de type « candle volume ». Autrement dit, la largeur des bougies est proportionnelle aux volumes d’échange qui s’y est produit. Analysons ce qu’il s’est passé depuis l’élection de Trump.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Phase #1 : Élection surprise de D. Trump. Les deux bougies qui suivent (flèches grises) montrent des volumes « normaux ». Si le marché avait considéré que l’élection de Trump était une si bonne nouvelle, nous aurions dû avoir IMMÉDIATEMENT un gonflement des volumes. Autrement dit, les deux bougies indiquées auraient dû être plus larges.

Phase #2 : On défonce les vendeurs pour faire place nette. Pratiquement unanimement, tout le monde tablait sur un effondrement du marché si Trump passait. Où ceux qui ont joué cette stratégie ont-ils placé leurs stops ? Quelque part au-dessus des derniers points haut marqués par le DJIA. C’est à dire au-dessus du double segment rouge qui marquait les plus-hauts historiques.

Et là – carnage : quand cette zone a été dépassée, les stops vendeurs ont été déclenchés. Un stop vendeur se transforme en ordre d’achat lorsqu’il est touché ; conséquence immédiate : il alimente la hausse ! Regardez les deux bougies qui montrent les « rachats de shorts ». Les volumes (la largeur des bougies ») attestent de ce phénomène.

A ce moment, les grosses mains ont gagné : elles ont une fois de plus défoncé le marché en tendant un piège magistral aux vendeurs et aux consensus. Cela n’a rien à voir avec le « fondamental » ou toute autre raison rationnelle. C’est juste de la stratégie de marché mise en application par quelques grosses mains et leurs algos. Un enfumage aussi bien monté, je dis « bravo », il fallait le faire. Spectaculaire.

Phase #3 : on arrache à la hausse ! Maintenant que tous les vendeurs se sont fait sortir, il n’y a plus aucune résistance. On arrache à la hausse ! Il ne reste plus qu’à brancher les algos directionnels et à marcher sur le tapis rouge qui mène de record en record.

Conséquence logique de tout cela : le DJIA évolue dans un étroit canal, sans consolidation : bref, une hausse algorithmique typique sans volume (pas nécessaire).

Ce que vous devez retenir de ces marchés ?

Le CAC latéralise depuis des semaines et les indices U.S marquent record sur record : la « faiblesse » relative du CAC40 est flagrante.

Si les U.S se mettent ne serait-ce qu’à consolider, alors le CAC40 va souffrir. C’est le principe même de la « force relative » dont vous pourrez ci besoin retrouver les explications à la fin de l’analyse de la semaine dernière.

Or sur le Dow Jones, la probabilité d’une correction devient forte. Comme d’habitude, il est interdit d’anticiper quoi que ce soit, mais il faut surveiller de près une éventuelle cassure du canal de tendance algorithmique comme signal de départ.

Bon week-end,

Gilles

photo auteur

Gilles Leclerc

Gilles a tout d’abord commencé dans la grande finance. Avec un MBA de la prestigieuse université américaine de Hartford, il a ensuite intégré la direction Financière IBM Europe et ensuite d’IBM Corporation (headquarters mondial). Puis, peu à peu, la passion boursière le gagnant, il s’est tourné vers les activités de trading.

Cela fait maintenant 20 ans que Gilles trade sur les marchés et il se consacre exclusivement à cette activité depuis une dizaine d’années.

Dès 2008, il fut l’un des premiers à pressentir les modifications profondes qu’allaient occasionner l’utilisation intensive des algorithmes sur les marchés financiers ; il a su s’adapter en mettant en place de nouvelles stratégies de trading répondant à ce nouvel environnement. Il créa donc son propre système de trading tout à fait spécifique et basé sur des concepts innovants.

De façon à prouver la validité de son approche, il reste l’un des rares traders/analystes à poster régulièrement ses prises de position en « Live » sur un site d’Analyse Technique de renommée ( Univers Bourse ) où il partage l’intégralité sa méthodologie.

Il intervient désormais dans La Bourse au Quotidien afin de partager son expérience et de proposer ses analyses et sa méthode au plus grand nombre.

Voir les articles de Gilles Leclerc

Infos Bourse, News & Opportunités

Suivez nous sur Facebook

Retour en haut

Si vous souhaitez recevoir des informations en exclusivité sur les IPO, OPA, augmentations de capital et autres opérations financières des partenaires de La Bourse Au Quotidien, inscrivez-vous ici :