Ce que la consommation révèle de la croissance américaine

Rédigé le 1 février 2016 par | Toutes les analyses Imprimer

Les chiffres publiés ce lundi aux Etats-Unis n’annoncent pas un renversement de la tendance à la contraction de la croissance américaine, c’est le moins que l’on puisse observer.

Alors que nous entendons un cœur unanime vanter la robustesse de la consommation, moteur de la croissance US en 2015, les premières données concernant 2016 font état d’une stagnation des dépenses des ménages, laquelle survient après un mois de décembre médiocre.

Pourtant, les consommateurs pourraient se lâcher un peu plus au vu des +0,3% de progression de leurs revenus… mais, au lieu de cela, ils épargnent !

En ce qui concerne la production industrielle (c’est la journée), l’indice ISM manufacturier grappille apparemment +0,2% à 48,2 points après révision du précédent ISM de 48,2 à 48,00 (le consensus tournait autour de 48,3 points).

Mais quelques commentateurs nous invitent déjà à ne pas nous préoccuper de l’impact d’indicateurs médiocres sur Wall Street : en effet, depuis 2009, le mois de février a toujours été haussier… et il continuera donc d’en être ainsi puisque les marchés obéissent aux flux et à la loi des séries, pas aux fondamentaux vous l’avez compris !

Mots clé : -

Philippe Béchade
Philippe Béchade
Rédacteur en Chef de la Bourse au quotidien

 

Philippe Béchade rédige depuis 15 ans des chroniques macro-économiques et boursières ainsi que de nombreux essais financiers.

Intervenant régulier sur BFM Business depuis mai 1995, il est arbitragiste de formation, analyse technique et fut en France l’un des tout premiers traders et formateur sur les marchés à terme. Rédacteur et analyste contrarien pour la Bourse au Quotidien, vous trouverez son fil de news en temps réel sur cette page ou sur Twitter

Laissez un commentaire