De la casse sur certains dossiers ultra-spéculatifs

Rédigé le 10 juillet 2014 par | Actions, Indices, sociétés et marchés, Mid et Small Caps Imprimer

Dès que les marchés se mettent à baisser – comme actuellement –, les sociétés les plus dangereuses aux yeux des investisseurs sont massivement vendues.

C’est notamment le cas de Rodriguez Group (FR0000062994), en recul de plus de 10% actuellement qui touche ainsi son plus-bas depuis 5 ans. La situation financière est très difficile pour le spécialiste des yachts de luxe avec par exemple une perte nette de 44,4 millions d’euros au titre du premier semestre.

Artprice.com (FR0000074783) subit le même traitement de faveur, ou plutôt de défaveur. L’action abandonne plus de 7% actuellement à son plus-bas depuis 3 ans. Difficile de justifier une valorisation de l’ordre de 77 millions d’euros avec un chiffre d’affaires encore epsilonesque.

Il faut également noter les déboires d’Archos (FR0000182479), en recul de plus de 7% avec un nouveau plus-bas depuis 1 an. La société subit de plein fouet la concurrence des géants de son secteur.

Mots clé : - - - - -

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias… conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management… responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance… consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Laissez un commentaire