Casino : la bataille entre vendeurs et acheteurs fait rage

Rédigé le 7 janvier 2016 par | Big caps, Mid et Small Caps Imprimer

« L’une des sociétés les plus surévaluées que j’ai jamais rencontrées ».

Voilà comment Carson Block, patron du hedge fund Muddy Waters, décrivait Casino (FR0000125585) à la mi-décembre. On se souvient tous de ce tweet qui avait fait couler beaucoup d’encres et valu à Casino un plongeon boursier quasi mémorable.

Une chose m’avait interpellé à l’époque. Le timing de sortie de ce fameux message, le 17 décembre, soit justement le lendemain de l’annonce d’un plan de désendettement de 2 Mds€ qui avait fait bondir le titre de plus de 10%. Il y a fort à parier que cette séance de hausse (le 16 décembre donc) ne faisait pas les affaires de ce fonds spéculatif spécialisé dans les ventes à découvert…

… Par contre, la baisse de Casino à cause d’un tweet négatif, beaucoup plus. Il y avait donc bien conflit d’intérêt… Depuis, les avis de l’AMF mettent en lumière que le fonds n’a cessé de réduire sa position short sur le titre depuis un mois… De vendeur de 0,92% du capital de Casino à la mi-décembre, le fonds a ramené sa position vendeuse à 0,51% le 18 décembre (soit donc dès le lendemain même de son fameux « tweet » dévastateur), pour ne plus détenir que 0,31% au 4 janvier. Etrange comportement sachant que Carson Block valorise Casino à moins de 7 €… alors que le titre en vaut 40 € !

La question d’un « coup médiatique » est donc posée et nul doute que Jean-Charles Naouri (PDG de Casino) devrait ne pas en rester là…

De mon côté, oui, je pense que la valeur est à acheter sur les niveaux actuels. 

D’un côté, la dernière publication trimestrielle de la mi-octobre avait été bonne (et saluée en conséquence à la bourse de Paris) avec notamment un redressement de la croissance organique des ventes en France (l’un des deux « piliers » du groupe avec le Brésil). De l’autre, comme nous allons voir juste en-dessous, la configuration graphique de long terme me semble relativement opportune.

Le graphique nous apprend plusieurs choses :

chute casino

C’est ce que je pense, chose qui me conduit à penser que mettre la valeur en PEA sur les niveaux actuels peut vraiment être une bonne chose !

Mots clé : - -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire