Carrefour/Casino : l’onde de choc se propage… encore !

Rédigé le 27 janvier 2011 par | Apprendre la Bourse Imprimer

Responsable d’un service de trading sur CFD

Après mes derniers articles sur les valeurs dollars il y a deux semaines, les valeurs du luxe telles que LVMH ou PPR lundi dernier, c’est désormais sur le secteur de la distribution que je me focalise aujourd’hui.

Pour mieux vous expliquer mon approche de marché, je reviens ici sur des trades que j’ai effectués au sein de mon service Agora CFD afin d’y détailler la stratégie « de la propagation de l’onde de choc » que j’applique au quotidien dans mon service.

En l’occurrence, je reviens aujourd’hui plus particulièrement sur un trade qui nous a rapporté plus de 30% en 24h sur Casino en début de semaine dernière.

Pas de mauvaise surprise pour Carrefour trois jours auparavant
Le cheminement qui nous a conduits à intervenir sur Casino a été tout sauf le fruit d’un quelconque hasard. Plusieurs éléments, aussi bien fondamentaux que techniques, m’ont amené à penser qu’un rebond surviendrait sur le titre le mardi 18 janvier — jour de la publication des comptes annuels du distributeur.

Avant d’intervenir sur une publication de résultats, la première chose à faire est de s’assurer que l’activité des concurrents ne présente pas d’importante « surprise ». Dans notre cas, il s’agit ici de Carrefour, qui a communiqué ses chiffres d’activité trois jours auparavant.

Si ce point est évidemment une règle d’or, connaître l’état des ventes en France en fin d’année 2010 me semblait d’autant plus pertinent au regard des importantes perturbations météorologiques rencontrées (neige) en Europe le mois dernier. Et le moins que l’on puisse dire c’est que les chiffres de Carrefour, sortis le jeudi 13 janvier après clôture, ont, dans ce contexte, montré une bonne résistance de l’activité.

Ainsi, au cours du quatrième trimestre 2010, le premier distributeur européen a enregistré un chiffre d’affaires de 27,1 milliards d’euros, en rebond de 1,6% (hors essence). Ce chiffre supérieur aux attentes des analystes (consensus moyen autour des 26,8 milliards) m’a donc déjà donné une bonne indication sur l’état du secteur.

L’angle de l’analyse technique
Couplée au constat fait précédemment, l’utilisation de l’analyse graphique sur le secteur de la distribution d’une part, et sur Casino d’autre part, n’ont fait que renforcer ma conviction quant à un rebond technique imminent de la valeur.

Comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous, le secteur de la distribution en Europe évolue depuis octobre 2010 dans une bande horizontale (visible en pointillés sur le graphique). Après avoir enchaîné quatre séances consécutives de baisse, le secteur s’est rapidement rapproché de sa zone de support, située sous les 270 points.

Graphique : Le secteur de la distribution en Europe sur ses supports

Cliquez ici pour agrandir

Plus symptomatique encore — comme je l’expliquais à mes abonnés dans ma rubrique hebdomadaire « valeurs à suivre » –, Casino a enchaîné, vendredi 14 janvier, sa neuvième séance consécutive de baisse ! Autant dire du jamais vu sur cette valeur depuis bien longtemps. Ce phénomène est d’autant plus marquant que dans le même temps, le CAC 40 est revenu tester les 4 000 points ! Assurément, il y avait là de l’argent à se faire sur un « rattrapage technique ». La probabilité d’un rebond, au moins technique, au cours des séances à venir, me semblait donc plus qu’évidente.

Qui plus est, graphiquement sur Casino, l’approche de la base du canal ascendant de moyen terme ainsi que des indicateurs techniques proches de leur zone de survente ne faisaient que renforcer la probabilité de reprise haussière.

Graphique: Casino survendu le vendredi 14 janvier

Cliquez ici pour agrandir

Dans ces conditions, alors que le consensus de marché restait résolument haussier sur la valeur (ING était ainsi passé à l’achat en début d’année — contre « conservez » auparavant — avec un objectif de cours de 85 euros), nous avons profité des premiers signes de force apparus le lundi 17 janvier pour acheter la valeur.

L’onde de choc se propage : bonne surprise pour Casino le 18 janvier
Casino a publié des résultats supérieurs aux attentes. Au quatrième trimestre 2010, l’activité du groupe a progressé de plus de 13% à 8,3 milliards d’euros — alors que le consensus moyen s’établissait légèrement sous les 8 milliards. La croissance organique des ventes, hors essence, s’est élevée à 6,3%, dont 12,7% à l’international et 2,7% en France.

Comme cela avait été le cas pour Carrefour, l’enneigement exceptionnel du mois dernier n’aura donc eu qu’un impact marginal sur les enseignes du groupe. L’activité de Leader Price a ainsi enregistré une croissance interne 5,6% sur la période (contre un recul de 3,9% sur les neuf premiers mois de 2010) ; les ventes des hypermarchés Géant ne reculent plus que de 2,2% (soit une nette amélioration après le repli de 5,2% enregistré fin septembre 2010).

Dès le mardi matin à l’ouverture, cette bonne publication a conduit Casino à ouvrir en gap haussier de plus de 3% dès l’ouverture — bis repetita du mouvement constaté sur Carrefour le vendredi précédent.

Articles du même auteur

Tiffany-LVMH-PPR : l’onde de choc se propage
Comment “trader” le dollar par l’intermédiaire des actions

Alors que mon premier objectif à 73 euros sur Casino était déjà dépassé, nous avons encaissé nos gains sans attendre. Le levier offert par les CFD nous permet d’enregistrer un nouveau trade gagnant de plus de 30% en moins d’une séance. Simple, logique et efficace !

Mots clé : -

Mathieu Lebrun
Mathieu Lebrun
Rédacteur en Chef d'Agora Trading

Mathieu Lebrun est analyste financier. Il commence sa carrière chez Fortis Banque pour intégrer la table de négociations sur devises au sein de la salle des marchés du groupe Natexis Banques Populaires. En 2004, il intègre un cabinet de conseil sur produits dérivés en tant qu’analyste technique et obtient son diplôme d’Analyste Technique délivré par la STA (Society of Technical Analysis).

Depuis près de 10 ans, il s’est forgé une solide expérience sur les marchés financiers. En juin 2013, il décide de créer un service de trading simple et efficace : Agora Trading. Pour ses abonnés, il combine à merveille sa lecture des différentes classes d’actifs et leur corrélation pour en tirer le meilleur. Vous pouvez ainsi vous positionner en toute simplicité, en exploitant des outils de trading ultra-efficaces, les certificats Turbos.

En savoir plus sur Agora Trading.

Laissez un commentaire