Carrefour 2022 : l’ambitieux plan Bompard

Rédigé le 23 janvier 2018 par | Actions Imprimer

CARREFOUR cours titre valeur bourse eric lewin financeLe plan Bompard est tombé. Sur le papier, ce dernier, baptisé plan Carrefour 2022, est plus que séduisant. Le Monde lui consacre même sa Une ce soir. C’est dire.

Les grandes lignes du plan Carrefour 2022

Alors qu’en est-il exactement. Sans surprise il est question de réduire drastiquement les coûts (2 Mds€ à partir de 2020). Il y aura donc des suppressions d’emplois (2 400 par le biais d’un plan de départ volontaire). De même, il y aura des fermetures de magasins (273 Dia notamment). L’idée est, bien sûr, de redonner au premier distributeur français sa compétitivité, face à Leclerc principalement, et donc de redresser les ventes des hypermarchés.

Parallèlement, priorité sera donnée au digital, avec un investissement de l’ordre de 2,8 Mds€ sur 5 ans. C’est six fois plus qu’actuellement. Et, pour lui permettre de mieux répondre aux enjeux du e-commerce, Carrefour a choisi Publicis.Sapient, notamment pour déployer « univers omnicanal de référence pour les consommateurs ».

Carrefour reste en Chine. Au contraire, Alexandre Bompard vient d’annoncer un partenariat stratégique et capitalistique dans l’empire du Milieu. Ainsi les Chinois Tencent et Yonghui devraient rejoindre le tour de table de sa filiale, Carrefour Chine. Le groupe a par ailleurs signé un « protocole d’accord de coopération stratégique » avec Tencent, géant chinois des réseaux sociaux, afin de rassembler leurs savoir-faire respectifs en matière de distribution et de technologie.

Bref, comme vous pouvez le constater, les chantiers sont nombreux. Il est également question d’ouvrir 178 drives ou encore de généraliser l’usage de la blockchain « à toutes les filières pour assurer la traçabilité des produits des marques propres de Carrefour. »

Pour résumer, les chiffres en bref

Mon avis sur le plan Bompard

Il y a beaucoup d’idées et tout cela semble, à première vue, bien ficelé. Cependant, Carrefour est un gros paquebot, plutôt difficile à manœuvrer… et il est encore difficile de faire, pour le moment, des projections de rentabilité.

Mais, bonne nouvelle pour l’investisseur, Carrefour prévoit de distribuer entre 45% et 50% de son résultat sous forme de dividendes.

Les marchés semblent convaincus et le titre Carrefour (FR0000120172) est plutôt bien orienté, aujourd’hui en séance. Après un plus haut dans la matinée à 19,68 €, la hausse du titre s’est toutefois stabilisée autour des +3% dans un volume représentant plus de 1% du capital. [Pour des infos inédites sur les valeurs éligibles au PEA, c’est par ici!]

Eric Lewin
Eric Lewin
Rédacteur en Chef de La lettre PEA et Mes valeurs de Croissance

Journaliste pour BFM Business et dans d’autres médias, conseiller pour un fonds Small Caps chez CFD Asset Management, responsable de la salle de marché chez EuroLand Finance, consultant pour dirigeants d’entreprise…

Le parcours professionnel d’Eric Lewin est tout simplement remarquable – et représente un atout considérable pour vos investissements : un carnet d’adresses rempli, l’expérience de la réalité des publications de résultats, de la manière dont les « insiders » et les institutionnels fonctionnent…

Cette expérience multi-facettes lui permet de lire entre les lignes des marchés – et de révéler aux lecteurs de La lettre PEA des conseils de tout premier ordre pour se constituer un PEA alliant solidité… et économies d’impôts !

En savoir plus sur La Lettre PEA et Mes Valeurs de Croissance.

Mots clé : - - - - -

Un commentaire pour “Carrefour 2022 : l’ambitieux plan Bompard”

  1. il faut invertire sur carfour

Laissez un commentaire